2 min de lecture Médecine

Covid-19 : le virus Sars-CoV2 pourrait devenir saisonnier, même en cas de vaccin

Une étude conduite par des chercheurs américains et qataris indique que le nouveau coronavirus semble voué à devenir aussi saisonnier que la grippe.

Un homme fait un test PCR de détection du coronavirus à Laval, en Mayenne, le 17 juillet 2020 (illustration)
Un homme fait un test PCR de détection du coronavirus à Laval, en Mayenne, le 17 juillet 2020 (illustration) Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Le coronavirus Sars-CoV2, qui provoque la Covid-19, révèle de plus en plus ses secrets, et les informations concernant ses effets évoluent à mesure que les chercheurs avancent dans leurs recherches. Ce mardi 15 septembre, une étude publiée dans la revue Frontiers indique que le virus pourrait, comme la grippe, devenir saisonnier

En effet, chaque année, une épidémie de Covid-19 pourrait survenir durant l'hiver. Le Sars-CoV2 "suivra probablement le même chemin que les autres virus respiratoires : il disparaîtra l’été, mais il reviendra l’hiver, du moins dans les pays au climat tempéré", explique l'étude de l’Université américaine de Beyrouth et du centre de recherche biomédicale de l’université du Qatar reprise par L'Express

En effet, les épidémies pourraient ainsi se succéder jusqu'à une immunité collective. "L’immunité produite par l’infection de tous les autres coronavirus n’est pas éternelle et, bien que le phénomène semble encore rare, il y a eu au moins deux cas de réinfection au Covid-19 documentés jusqu’à présent", appuie le Dr Hassan Zaraket.

Plus virulent en hiver

Par ailleurs, le chercheur rappelle que même si des vaccins venaient à être découverts et développés, ils pourraient ne pas fournir une immunité indéfiniment. "En tant que virus à ARN, le SARS-CoV-2 est censé évoluer et, à mesure que les mutations s’accumulent, le virus peut échapper aux anticorps déclenchés par le vaccin et provoquer des réinfections", explique le scientifique.

À lire aussi
Des plants séchés d'Artemisia, une plante utilisée pour lutter contre le paludisme en Afrique Afrique
Covid-19 : l'OMS encourage la recherche sur les médecines naturelles en Afrique

Ouest-France rappelle que les virus respiratoires sont plus virulents en hiver, notamment dans les pays tempérés. Ce que confirment les observations concernant le Sars-CoV2 : "La transmission du virus a été globalement plus agressive dans les régions tempérées, ce qui indique que les conditions froides et sèches favorisent les infections par le SARS-CoV-2", indique l'étude. 

Le quotidien régional précise que la saisonnalité du virus ne devrait pas encore être d'actualité, le taux de reproduction (RO) étant encore élevé pour le moment. "La majeure partie de la population mondiale n’a pas encore été confrontée au Covid-19 et n’a donc jamais élaboré les défenses immunitaires adéquates", précise les auteurs de l'étude. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Recherche Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants