2 min de lecture Coronavirus France

Covid-19 : "La stratégie n'est pas bonne", pointe Philippe Douste-Blazy sur RTL

INVITÉ RTL - L'ex-ministre de la Santé, médecin de profession, pose un regard critique sur la stratégie du gouvernement en terme de tests et de gestion des clusters.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Covid-19 : "La stratégie n'est pas bonne", pointe Philippe Douste-Blazy sur RTL Crédit Image : FABRICE COFFRINI / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Ryad Ouslimani

La gestion de la crise du coronavirus est un casse-tête à tous les étages pour le gouvernement. Depuis le mois de mars, les autorités doivent s'adapter à l'évolution de l'épidémie, à la connaissance du virus qui évolue régulièrement, tout en préservant l'activité économique du pays. Invité sur RTL, l'ancien ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy donne sa vision de la gestion d'une telle situation. 

"Toute la stratégie qu’on va avoir dépend de la tension dans les lits de réanimation", relève le médecin de formation. "Moi, je ne m’occuperais que des Clusters (…) Il faut aller très vite sur place, aller au domicile des gens et faire des tests", indique-t-il, en expliquant qu'une heure de perdu dans un cluster, c'est une heure de perdu pour des dizaines de personnes". "Je regrette que cette stratégie ne soit pas faite. Elle est majeure", pointe-t-il.

"La stratégie n’est pas bonne dans les tests, n’est pas bonne dans l’isolement", assure Philippe Douste-Blazy. "En février il fallait faire un dépistage massif, on ne l’a pas fait. Aujourd’hui il faut faire des dépistages dans les clusters, on ne le fait pas", note-t-il.

Concrètement, Philippe Douste-Blazy explique que dans une ville comme Marseille, où le virus circule très fortement, il agirais comme suit : "Il faut immédiatement aller dans les clusters de Marseille, dans les lieux où ça circule (…) Dans les endroits où ça circule, il ne faut pas avoir peur de fermer les restaurant".

À lire aussi
Un vaccin contre la grippe (illustration) Coronavirus France
Michel Cymes met en garde contre l'arrivée de la grippe

Par ailleurs, l'ancien ministre demande à ce que les résultats des tests dans ces cas soient disponibles sour 24h, sous peine de voir les contaminations grimper encore. Et en fin de compte, si localement la tension dans les services de réanimation devient trop forte, il n'aurait "pas peur de reconfiner localement". Philippe Douste-Blazy a aussi assuré qu'il ne voudrait pas être à la place d'Olivier Véran, dont il respecte le travail.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Philippe DOUSTE-BLAZY Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants