2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : l'Europe entre dans une phase décisive de la lutte contre le virus selon l'OMS

Il est temps d'arrêter de "poursuivre des chimères" et de prendre des décisions dures pour protéger les plus vulnérables et maintenir les jeunes à l'école, quitte à accepter des sacrifices inévitables, a déclaré le directeur des Situations d'urgence de l'OMS Michael Ryan.

Le directeur des Situations d'urgence de l'OMS Michael Ryan.
Le directeur des Situations d'urgence de l'OMS Michael Ryan. Crédit : Fabrice COFFRINI / POOL / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

L'Europe aborde un moment décisif dans la lutte contre le Covid-19 avec la rentrée scolaire et l'arrivée de l'automne, a averti l'Organisation mondiale de la Santé. Il est temps d'arrêter de "poursuivre des chimères" et de prendre des décisions dures pour protéger les plus vulnérables et maintenir les jeunes à l'école, quitte à accepter des sacrifices inévitables, a déclaré le directeur des Situations d'urgence de l'OMS Michael Ryan.

"L'Europe aborde une saison où les gens vont commencer à retourner dans les espaces intérieurs. La pression de l'infection va augmenter", a déclaré Michael Ryan au cours d'une conférence de presse virtuelle. Des compromis devront être faits pour maintenir à la fois les plus jeunes et les plus âgés dans la vie sociale, a-t-il souligné. "Le seul moyen est que les adultes maintiennent une distance suffisante pour favoriser une baisse de la contagion".

"Qu'est ce qui est le plus important: le retour de nos enfants dans les classes ou l'ouverture des nightclubs et des bars?", a-t-il lancé. Selon l'OMS, les personnes âgées de moins de 20 ans représentent moins de 10% des cas et moins de 0,2% des décès. Les écoles ne devraient être fermées qu'"en dernier recours" dans les zones de très forte transmission du coronavirus, a estimé le directeur général de l'organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Des masques trop grands distribués dans les écoles en Grèce

En Grèce, les autorités sont confrontées à un retentissant fiasco : des centaines de milliers de masques ont été distribués dans toutes les écoles du pays pour la rentrée des classes... mais la plupart étaient beaucoup trop grands pour pouvoir être portés. Lundi, lorsque les masques ont été livrés pour le jour de la rentrée des classes, les élèves ont inondé les réseaux sociaux de photos montrant des visages entièrement recouverts par ces "masques parachutes".

À lire aussi
Coronavirus : une partie de la population suédoise se méfie des vaccins à venir Suède
Coronavirus en Suède : l'ombre d'un fiasco plane sur les nouveaux vaccins

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 929.391 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à 11h00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé par la pandémie avec près de 196.000 morts, devant le Brésil qui déplore plus de 133.000 morts.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Europe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants