1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : une pandémie provoquée par les changements climatiques ?

Une étude de l'université de Cambridge lie une hausse des températures à une augmentation du nombre d'espèces de chauves-souris, porteuses de coronavirus, dans certaines régions asiatiques.

La présence de chauves-souris dans une région pourrait entraîner les risques de diffusion de coronavirus.
La présence de chauves-souris dans une région pourrait entraîner les risques de diffusion de coronavirus. Crédit : DANIEL MIHAILESCU / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Des températures plus élevées, des environnements plus propices à la multiplication des chauves-souris, et davantage de coronavirus. C'est le scénario qu'avance une nouvelle étude, publiée le 5 février dans la revue Science of the Total Environnment par des chercheurs du département de Zoologie de l'université de Cambridge, au Royaume-Uni.

"Le nombre de coronavirus présents dans une zone est fortement corrélé à la quantité d'espèces de chauves-souris présentes sur place, explique l'étude, qui est, elle, affectée par les conditions climatiques qui entraînent la distribution géographique de ces espèces".

Les chercheurs ont identifié une "zone à risque", particulièrement touchée par une présence accrue de chauves-souris consécutives à une hausse des températures, entre la province de Yunnan, au Sud de la Chine, et les régions avoisinantes en Birmanie et au Laos.

Une piste déjà avancée

Quelques limites ont cependant été soulevées. Interrogé par l'AFP, Robert Meyer, un des auteurs de l'étude, a lui-même expliqué : "nous sommes loin de dire que la pandémie ne serait pas survenue sans le réchauffement climatique", mais ajoute : "il me semble difficile de dire que cette augmentation du nombre de chauves-souris et des coronavirus qu’elles portent le rende moins probable".

À lire aussi
société
Les infos de 8h - Café : "le Stenophylla" va-t-il bientôt remplacer "l'Arabica" ?

Un autre chercheur, cité par le site d'information environnemental CarbonBrief, avance que l'étude formule "trop de présomptions (...) pour conclure que le changement climatique aurait pu augmenter les chances de l'apparition d'une pandémie de cette façon".

Sans conclusions définitives, plusieurs analyses ont déjà lié changements climatiques et pandémies. "Il n'y a pas de grand mystère sur l'origine sur les causes de la pandémie de Covid-19", avançait Peter Daszak, président de l'EcoHealth Alliance, une ONG dédiée à la protection de l'environnement face aux maladies infectieuses, dans le cadre d'un panel de l'ONU en octobre dernier.

"Les mêmes activités humaines qui amènent les changements climatiques et la perte de biodiversité conduisent aussi à un risque pandémique plus élevé par leurs effets sur l'environnement", concluait-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Animaux Sciences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants