2 min de lecture Virus

Coronavirus : une étude néerlandaise explique pourquoi les hommes sont plus touchés

VU DANS LA PRESSE - Une étude néerlandaise, publiée ce lundi 11 mai, démontre que les hommes sont plus vulnérables face à la Covid-19 à cause de la présence d'une enzyme, appelée ECA2, qui accélère les réactions chimiques dans l'organisme et favorise l'infection des cellules saines.

Le nouveau coronavirus Covid-19.
Le nouveau coronavirus Covid-19. Crédit : HANDOUT / US FOOD AND DRUG ADMINISTRATION / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix

ECA2, c'est le nom de cette enzyme qui catalyse et accélère les réactions chimiques dans les organismes vivants. Cette dernière, située à la surface des cellules, permettrait d'infecter plus rapidement les cellules saines de notre organisme. Présente en quantités élevées chez les hommes, elle expliquerait ainsi pourquoi ils sont plus touchés par la Covid-19.

Selon une étude menée au Pays-Bas et relayée par nos confrères de Sud Ouest, cette enzyme est un accélérateur de réactions chimiques chez l’être humain et un récepteur qui permet à certains virus d’infecter nos cellules saines.

Comme l'explique au quotidien le Docteur Matthieu Schmidt, réanimateur à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, "les trois quarts de nos patients sont des hommes". Une situation identique au-delà de nos frontières puisque, selon des statistiques britanniques, 73 % des malades de la Covid-19, traités en soins intensifs, sont aussi des hommes.

Une enzyme très présente dans les poumons, le coeur, les reins et les testicules

L'étude, conduite par le Centre médical universitaire de Groningen et publiée le lundi 11 dans le European Heart Journal, avait pour objectif de comprendre ce déséquilibre. Dans un premier temps, les chercheurs ont analysé le plasma sanguin de 2.000 patients de 11 pays européens, puis, un second groupe de 1.700 patients, afin de chiffrer précisément les effets observés. 

À lire aussi
Un masque par terre (illustration) coronavirus
Coronavirus : pourquoi doit-on mettre les masques dans un sac avant de les jeter à la poubelle ?

Et les résultats sont probants : ils ont détecté une concentration accrue du récepteur ECA2 chez l'homme, notamment à la surface des cellules tapissant les poumons et dans les reins et le cœur. Ses niveaux sont aussi particulièrement élevés dans les testicules, ce qui expliquerait la vulnérabilité des hommes face au Covid-19.

Cependant, l'étude rappelle que d'autres facteurs existent comme la propension des hommes à développer des pathologies préexistantes qui aggravent le virus, comme l’hypertension, le diabète ou l’obésité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Virus Santé Découverte scientifique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants