1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : Possibles "effets secondaires graves" des traitements

L'Agence du médicament (ANSM) a averti lundi 30 mars que les traitements testés contre le Covid-19 pouvaient entraîner des effets indésirables graves alors que trois décès potentiellement liés à ces traitements ont été signalés.

Parmi ceux-ci, plus de la moitié concernent des patients atteints du coronavirus traités par hydroxychloroquine (23%) ou par ce médicament associé à l'antibiotique azithromycine (31%).
Parmi ceux-ci, plus de la moitié concernent des patients atteints du coronavirus traités par hydroxychloroquine (23%) ou par ce médicament associé à l'antibiotique azithromycine (31%). Crédit : GERARD JULIEN / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

"Une trentaine" d'effets indésirables graves, dont "trois décès" ont jusqu'à présent été signalés chez des patients atteints du coronavirus traités par Plaquénil (hydroxychloroquine) mais aussi d'autres médicaments tels que le Kaletra a indiqué Dominique Martin, le directeur général de l'ANSM.


À cet égard, l'hydroxychloroquine couplée avec l'antibiotique azithromycine, sous le feu des projecteurs depuis que le Pr Didier Raoult a publié deux études controversées concluant selon lui à leur "efficacité" contre le coronavirus, mérite une "attention particulière", observe le directeur général de l'ANSM. 

Leur association "potentialise le risque" de trouble du rythme cardiaque "qui peut conduire à un accident cardiaque", dit-il. Et cela est "encore plus vrai chez les patients qui souffrent du Covid", en raison de troubles métaboliques spécifiques à cette maladie.

Les traitements sous "surveillance renforcée"

Ces effets indésirables ont été signalés principalement à l'hôpital et les analyses sont encore en cours pour vérifier si les événements signalés sont imputables ou pas aux traitements reçus par les patients, a-t-il souligné, espérant de premières conclusions "d'ici la fin de la semaine".

À lire aussi
De l'hydroxychloroquine (illustration) épidémie
Coronavirus : l'OMS annonce la reprise des essais cliniques sur l'hydroxychloroquine

L'ANSM a placé sous "surveillance renforcée" depuis une quinzaine de jours tous les traitements expérimentés dans la prise en charge du Covid-19 et a publié lundi des "protocoles d'utilisation thérapeutique" pour guider les médecins appelés à administrer l'hydroxychloroquine et le Kaletra à l'hôpital à des patients atteints de Covid-19 et qui ne sont pas habitués à ces molécules, "pas utilisées dans leurs indications habituelles".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants