1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : "Pas indispensable pour les personnes fragiles d'aller voter", conseille Cymes
2 min de lecture

Coronavirus : "Pas indispensable pour les personnes fragiles d'aller voter", conseille Cymes

Emmanuel Macron s’est adressé aux Français avec "beaucoup de gravité et de lucidité" dans une allocution télévisée ce jeudi 12 mars.

Michel Cymes
Michel Cymes
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Coronavirus : "Pas indispensable pour les personnes fragiles d'aller voter", conseille Cymes
00:04:29
Venantia Petillault

Crèches, transports, entreprises... Pour tenter de limiter la propagation de l'épidémie du coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé des mesures qui seront rapidement prises, dans une allocution télévisée ce jeudi 12 mars. 


Selon Michel Cymes, ces mesures étaient indispensables : "On sait que les jeunes ont beaucoup plus de porteurs sains que les personne plus âgées. Parfois ils ne se rendent même pas compte qu'ils sont porteurs du virus et vont pouvoir contaminer les autres plus facilement. Le fait de fermer les établissements scolaires devrait ralentir la propagation et diminuer le nombre de porteurs sains."

Le professeur Djilalli Annane, corrobore avec la priorité d'Emmanuel Macron de protéger les personnes les plus vulnérables : "La priorité doit être avant toute chose de protéger les personnes les plus fragiles et en particulier d'atténuer les conséquences sur ces personnes du virus et donc d'être en capacité de les soigner au mieux. Ce qui se passe actuellement en Italie, nous le vivrons en décalé de quelques jours en France", déclara-t-il au micro de RTL.

Mais la question est dans tous les esprits : est-il vraiment raisonnable pour les personnes les plus fragiles d'aller voter aux élections municipales ce dimanche ? Michel Cymes répond par la négative. " Je ne pense pas qu'il soit indispensable pour des personnes âgées, surtout fragiles, d'aller voter dimanche. Il ne faut pas non plus tomber dans une psychose paranoïaque. Emmanuel Macron n'a pas du tout parlé de stade 3, ce qui est un peu étonnant. Je pense que c'est pour une raison psychologique. Les Français ont l'impression que passer au stade 3 est un signe de gravité. Or c'est un stade géographique : cela voudrait dire que le virus circule sur l'ensemble du territoire mais ce n'est pas un signe de gravité du virus".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire