1 min de lecture Épidémie

Coronavirus : "On vit dangereusement", alerte une épidémiologiste sur RTL

INVITÉE RTL - L'épidémiologiste Catherine Hill a alerté des risques du relâchement constaté en France où "l'épidémie n'est pas contrôlée". "Il faut faire très attention et porter un masque", recommande la scientifique.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : " On vit dangereusement" alerte une épidémiologiste sur RTL Crédit Image : LUCAS BARIOULET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Florise Vaubien

Une seconde vague est-elle possible ? Hier encore, lundi 22 juin, l'OMS a affirmé que la pandémie continue de s’accélérer dans le monde. Catherine Hill, épidémiologiste, alerte sur les risques d'un regain de l'épidémie de coronavirus

Après avoir travaillé à l'Inserm, à Harvard ainsi qu'à l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif, cette spécialiste fut l'un des rares soutiens du docteur Irène Frachon, qui venait de révéler l'affaire du Mediator. D'après elle, "le virus continue de circuler dans le pays". Si "le nombre de cas, d’hospitalisations, de morts quotidiens continue de baisser" en France, la scientifique note que le bilan journalier français est en moyenne de "454 contaminations diagnostiquées par jour pour 67 millions" habitants.

Un chiffre encore significatif alors que le relâchement continue de se faire sentir en France. À Pékin, où seuls 30 cas sont en moyenne diagnostiqués par jour sur une population de 22 millions d'habitants, les autorités prennent la situation au sérieux, salue la chercheuse.

Nous ne contrôlons pas le virus contrairement à ce qu'avancent les autorités

Catherine Hill, épidémiologiste à l'Institut de cancérologie Gustave Roussy, sur RTL
Partager la citation

"On vit dangereusement", alerte la spécialiste. "Il faut faire très attention et porter un masque, (...) On est dans la décroissance" reconnaît Catherine Hill, "mais nous ne contrôlons pas totalement le virus contrairement à ce qu'avancent les autorités". 

À lire aussi
Les pompiers de la caserne de Lognes en Seine-et-Marne pompiers
Coronavirus : les pompiers fustigent la gestion de la crise dans un rapport

En France, "le fond du problème est sur la surveillance" fondée uniquement sur "la détection des cas symptomatiques", explique-t-elle. Les cas asymptomatiques "qu'on ne cherche pas" continuent de transmettre le virus. "Il y a des foyers partout sur le sol français. Il y a plus de foyers chaque semaine", prévient l'épidémiologiste. En d'autres termes, la pandémie "n'est pas contrôlée en France" conclut la scientifique qui recommande vivement le dépistage massif et l'usage du port du masque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants