1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : une deuxième vague est "extrêmement probable" pour le Conseil scientifique
1 min de lecture

Coronavirus : une deuxième vague est "extrêmement probable" pour le Conseil scientifique

À en croire le Conseil scientifique, il est plus que probable que le Covid-19, dont la propagation ralentit actuellement en Europe, resurgisse à l’automne en France. Le groupe d'experts appelle à la plus grande vigilance.

L'équipe du "Conseil scientifique", à l'Élysée.
L'équipe du "Conseil scientifique", à l'Élysée.
Crédit : Twitter Geniève Chene
Sarah Ugolini

Alors que l'épidémie Covid-19 est "sous contrôle" en France, la crainte d'une nouvelle vague après la saison estivale inquiète le Conseil scientifique. "Une intensification de la circulation du SARS-CoV-2 dans l'hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (quelques mois, et notamment à l'approche de l'hiver) est extrêmement probable", estime le groupe d’experts dans un avis remis au gouvernement dimanche et rendu public ce lundi 22 juin.

Le Conseil scientifique appelle donc à la plus grande vigilance et alerte sur le retour probable de la maladie. Un avis qui repose sur trois critères. Comme le rapporte BFMTV, les treize membres du groupe d'experts pointent tout d'abord la faible immunité collective dans l'Hexagone. Elle est en effet estimée à 5% de la population actuellement, un ratio bien insuffisant "pour empêcher la survenue d'une deuxième vague épidémique". 

Le deuxième facteur qui laisse craindre que le virus resurgisse à l'automne est la circulation du virus qui est croissante en dehors de l'Europe, et en particulier dans l’hémisphère sud. Plusieurs pays qui débutent actuellement leur hiver voient exploser le nombre de malades. C'est notamment le cas au Brésil, deuxième pays le plus touché au monde derrière les États-Unis. On y déplore 51.271 morts pour plus de 1,1 million de cas.

Les pandémies grippales se sont "déroulées en deux ou trois vagues

Enfin, le troisième argument du Conseil scientifique est "l'expérience des pandémies grippales". Elles se sont "déroulées en deux ou trois vagues avant d'adopter un rythme saisonnier". "Si on regarde l’historique des grandes pandémies de virus respiratoires, on voit que huit sur dix régressent dans les pays européens de manière spontanée durant l’été. En revanche, vous en avez cinq sur dix qui récidivent à l’automne", déclarait le professeur Jean-François Delfraissy, le président du Conseil scientifique, dans un entretien accordé au Le Parisien, le 4 juin dernier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/