1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Non, les mutations du coronavirus ne sont pas liées aux vaccins
3 min de lecture

Non, les mutations du coronavirus ne sont pas liées aux vaccins

FACT CHECKING - Des rumeurs lient la provenance des variants, Angleterre, Afrique du Sud, Brésil, à l'organisation d'essais cliniques. Cependant, d'autres pays ont aussi pris part à des essais cliniques, sans variant.

Une dose de vaccin contre la Covid-19 (illustration)
Une dose de vaccin contre la Covid-19 (illustration)
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Non, les mutations du coronavirus ne sont pas liées aux vaccins
03:20
Non, les mutations du coronavirus ne sont pas liées aux vaccins
03:20
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

"Étrange ces variants que l’on découvre d’un coup, pile au moment où la campagne de vaccination a commencé", "les variants viennent d’Angleterre et du Brésil, là où l’on a fait le plus d’essais cliniques sur des cobayes" : sur Facebook et Twitter, ces messages tentent tous de lier vaccins et variants, sans jamais apporter de preuve scientifique.

Pour certains, les variants ont un côté magique, surnaturel, ou alors prémédité comme l’imaginent des tenants du complot depuis la pandémie. Les vaccins, au lieu de nous offrir une protection, accéléreraient la dangerosité du virus.

Bien sûr, tout cela est totalement faux. Un virus mute par nature. Depuis le début de sa médiatisation, la Covid-19 n’a pas chômé : on estime son nombre de mutations à plus de 12.000. Certains variants prennent le dessus sur les autres, c’est le cas actuellement de ceux que l’on nomme en fonction de l'endroit où ils ont été détectés : Angleterre, Afrique du Sud... Ce n’est pas le vaccin qui crée la mutation, le virus mute en fonction de la protection qui lui fait face.

Des essais à travers le monde

D'autres avancent qu'il y aurait eu davantage d'essais cliniques en Angleterre, au Brésil et en Afrique du Sud. Trois pays, trois variants. Quand on regarde de plus près, on se rend compte qu’il n’existe aucune corrélation entre ces deux informations. Concernant le vaccin, les essais cliniques ont été et sont toujours mondiaux.

À lire aussi

L’essai clinique du vaccin AstraZeneca a été mené sur près de 24.000 personnes réparties au sein de quatre groupes : deux aux Royaume-Uni, un au Brésil et un en Afrique du Sud. Les essais cliniques de Pfizer ont été menés sur 44.000 personnes, aux États-Unis, au Brésil, en Allemagne, en Afrique du Sud et en Turquie. Quant à Moderna, cela a été fait avec 30.000 volontaires aux États-Unis.

Les chiffres sont là : pourquoi lier l'arrivée du variant avec les vaccins seulement en Angleterre, en Afrique du Sud ou au Brésil ? Pourquoi n’y a t-il pas de variant turc, puisque le vaccin a été testé là-bas ? De variant israélien, pays le plus vacciné au monde ? Ou même russe, puisque Moscou a mené des essais cliniques pour son vaccin Spoutnik ?

Comme l’ont remarqué plusieurs médias, comme 20 Minutes ou LCI, cette intox ne s’embête même pas d’une quelconque justification, ou même un petit illuminati qui traîne dans le coin. On lie vaccination et variant sans plus. C’est faux, fin de l’histoire.

Les pays choisis en fonction de la circulation du virus

Les premiers essais sont souvent réalisés dans le pays qui effectuent la recherche, mais pas systématiquement. Les essais qui visent à tester l’efficacité d'un vaccin, la phase 3, doivent se faire dans les pays dans lesquels le virus circule intensément. C'est le cas des États-Unis, du Brésil ou de l’Afrique du Sud.

Ce dernier est la cible de beaucoup de désinformation car il a été le premier a accueillir des essais cliniques, notamment de Novavax, vaccin américain testé sur place dès le mois d’août. En France aussi, il y a eu des volontaires : 25.000 se sont inscrits pour des essais cliniques sur la plateforme CoviReivac, sans qu'il n'y ait de variant français... parfois, c’est bon de ne pas être chauvin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/