2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : non, l'épidémie n'est pas similaire à celle d'une simple grippe

FACT-CHECKING - Sur Facebook, une rumeur affirme qu'il n'y a pas eu plus de morts en France au premier trimestre 2020 qu'au premier trimestre 2019. Mais les périodes de comparaison ne sont pas pertinentes, et les données utilisées, pas actualisées.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, l'épidémie n'est pas similaire à celle d'une simple grippe Crédit Image : PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Benoît Collet

Depuis quelques jours, on peut trouver sur Facebook un message partagé des centaines de fois qui affirme que le nouveau coronavirus ne provoquerait pas plus de décès que ça, qu’il ne s'agirait que d’un mensonge pour nous maintenir sous cloche, et qu'il ne serait finalement pas plus dangereux que la grippe saisonnière.

Une dénonciation en ces termes : "quelle est la surmortalité du Covid-19 comparée à une grosse grippe saisonnière? 46 décès par jour supplémentaires." Vient ensuite un tableau de chiffres de la mortalité de l’Insee, publié début mai et détaillant les décès survenus au premier trimestre. Il y aurait eu plus de décès en 2019 qu’en 2020, 170.000 contre 169.800.

La publication a suscité une guerre de tranchée sur le réseau social. Avec quelques précisions, on va s’apercevoir que malheureusement, le Covid-19 a fait plus de morts que la dernière grippe saisonnière en France. Le post dont on parle porte sur les mois de janvier et de février, période durant laquelle le nouveau coronavirus n'était pas encore aussi répandu dans le pays qu'en mars et avril.

8.939 décès de plus qu'en mars 2019

Le journal Libération a fait le calcul. Si on compare la mortalité en regardant uniquement le mois de mars, et en se fiant aux données les plus récentes de l’Insee, on se rend compte que le nombre de décès a été plus élevé en mars 2020 que pour les cinq années précédentes. Il y a eu 62.570 décès en mars 2020, soit davantage que pour le même mois en 2019 (53.631 décès) et en 2018 (60.407). Même chose pour le mois d’avril.

À lire aussi
Le Vishalakshi Mantap à Bangalore en mai 2015 bien-être
Déconfinement : inspirez-vous des quatre lois de la spiritualité indienne

Ensuite, il faut savoir que l’Insee publie au départ des données provisoires du nombre de décès, car l'institut statistique reçoit ces informations des communes, et les fichiers mis à disposition ne comportent pas tous les décès survenus dans le mois. En effet, l’Insee précise sur son site que des informations peuvent arriver avec du retard ou être rajoutées.

De plus, selon une étude de l’École des hautes études en santé publique, le confinement aurait évité 60.000 morts. La France a aussi ses anti-confinement, même s'ils sont moins bruyants qu'aux États-Unis. Des personnes ne veulent pas croire à une épidémie, certains pensant qu’il s’agit d’un réflexe sécuritaire d’un pseudo gouvernement mondial. D'autres que les mesures sanitaires sont excessives.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Grippe Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants