2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : la parole d’un prix Nobel de médecine peut aussi être manipulée

Chaque matin nous nous intéressons à une fake news liée au coronavirus. Ce jeudi, attention, la parole d’un prix Nobel de médecine peut aussi être manipulée.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : la parole d'un prix Nobel de médecine peut aussi être manipulée. Crédit Image : Jonathan NACKSTRAND / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par William Vuillez

Dans le grand livre de la fake news, nous ouvrons le chapitre "c’est celui qui dit qui a raison". Depuis le début de la pandémie de coronavirus, une fake news revient régulièrement : le virus serait d’origine humaine. Il aurait été fabriqué dans un laboratoire chinois à Wuhan, se serait échappé et serait devenu incontrôlable. Pour vous prouver que c’est bien vrai, on ressort les propos tenus, on ne sait où, on ne sait quand, par le professeur japonais Tasuku Honjo, prix Nobel de médecine en 2018 pour ses travaux sur le cancer.

Sur Facebook, une publication virale prête à l’homme de sciences, les propos suivants : "Je peux dire cela avec 100 % de confiance que le Corona n’est pas naturel. Il n’est pas venu de chauves-souris. La Chine l’a fabriqué. Si ce que je dis aujourd’hui se révèle faux maintenant ou même après ma mort, le gouvernement peut retirer mon prix Nobel. Mais la Chine ment et cette vérité sera un jour révélée à tous". Quand un prix Nobel parle, difficile de le contredire. Des messages du monde entier attestant du complot affluent. Seul souci : aucun média dans le monde n’a trouvé trace d’une telle déclaration.

Au média japonais Nikkei Asian Revue, le prix Nobel explique bien que le virus vient de Chine sans plus et lui-même a démenti donc non, Tasuku Honjo n’a jamais tenu de tels propos et ne confirme donc pas que le virus est d’origine humaine.

Le professeur Montagnier dans la tourmente

Mi-avril, le co-lauréat du prix Nobel de médecine pour avoir découvert le virus du sida, Luc Montagnier, affirme au site Pourquoi Docteur, que l’actuel coronavirus serait issu d’une manipulation de chercheur chinois à la recherche d’un vaccin contre le VIH. Alors c’est bien la preuve que ce virus n’a rien de naturel ? D’ailleurs sur les réseaux sociaux Montagnier agite.

À lire aussi
Un Airbus A 320 de la compagnie Air Corsica à l'aéroport Napoléon Bonaparte Ajaccio le 18 janvier 2019. Corse
Déconfinement : les vols vers la Corse doivent être justifiés jusqu'au 23 juin


Les "pour" y voient enfin une certitude à leurs croyances, les autres s’inquiètent d’une dérive du scientifique. Des propos réitérés sur Cnews, mais démentis par une équipe de virologues américains et chinois, expliquant que le coronavirus a des séquences ressemblant au VIH  comme énormément d’autres virus. Une étude indienne a suivi un moment la piste du professeur Montagnier avant de retirer l’article de son site, mais la parole d’un prix Nobel a donné crédit à la thèse du laboratoire maudit de Wuhan dont, pour l’instant, nous n’avons absolument aucune preuve de son implication dans la propagation.

On doute de Pékin vu sa communication sur le Covid-19 . Donald Trump accuse régulièrement la Chine en parlant "d’un virus lâché depuis Wuhan". On parle d’une enquête internationale. Le chef de la diplomatie américaine dit avoir des preuves significatives mais pas, je cite, "de certitude".

L'OMS accélère sa lutte contre les fake news

L’organisation mondiale de la santé (OMS), qui avait qualifié cette épidémie, de fausses informations liées au coronavirus, d’infodémie, ne baisse pas les bras alors que beaucoup de pays se déconfinent. Elle a annoncé en début de semaine vouloir être de plus en plus présente sur les réseaux sociaux pour attaquer frontalement les fake news et aider les internautes. La loi du talion appliquée au numérique, ça fonctionne contre les intox, n’hésitez pas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants