1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : non, il n'y a pas de hausse des AVC liée aux vaccins
2 min de lecture

Coronavirus : non, il n'y a pas de hausse des AVC liée aux vaccins

FACT CHECKING - Une nouvelle vidéo sur les réseaux sociaux tente de prouver l'existence d'un lien direct entre le vaccin contre la Covid-19 et une prétendue hausse du nombre d'AVC à l'hôpital.

Flacons vides de vaccins AstraZeneca et Pfizer, avril 2021, Allemagne
Flacons vides de vaccins AstraZeneca et Pfizer, avril 2021, Allemagne
Crédit : CHRISTOF STACHE / AFP
Coronavirus : Non, il n'y a pas de hausse des AVC liée aux vaccins
02:55
Coronavirus : Non, il n'y a pas de hausse des AVC liée aux vaccins
02:55
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Nicolas Barreiro

Une vidéo tourne et retourne sur les réseaux sociaux depuis mi-mai. On y voit un pompier habillé d’un pull professionnel, expliquant à la caméra de son téléphone qu’il venait de déposer une femme de 71 ans à l’hôpital Saint-Joseph Saint-Luc de Lyon, pour une suspicion d’AVC.

Le soldat du feu explique alors que cette personne a été vaccinée et que depuis 15 jours il y a de nombreux cas de la sorte et qu’une infirmière de l’établissement hospitalier lui a bien confirmé la relation entre la vaccination et les AVC mais que ça ne remonte pas, "personne n‘en parle".

Et personne n’en parlera plus désormais car cette affirmation est fausse. Contacté par plusieurs médias, Libération, Le Monde ou LCI, l’hôpital Saint Joseph Saint Luc assure qu'aucune hausse des AVC n’a été constatée depuis le début de la campagne vaccinale et il n’y a pas de lien de cause à effet entre le vaccin et d’éventuels AVC. Les propos de ce pompier n’engagent que lui. L’Agence nationale du médicament qui étudie les effets indésirables des médicaments donne des chiffres plus globaux. Pour AstraZeneca, Janssen, Pfizer et Moderna, les différentes réactions AVC sont classées comme très rares.

Le profil du pompier interroge

Sur la vidéo, ce pompier dit ne pas vouloir sombrer dans les thèses complotistes. Pourtant, de nombreux médias ont repéré qu’il avait exprimé  ses "doutes" sur la vaccination contre la Covid-19 lors d'une réunion publique organisée en visioconférence par le député du Rhône, Thomas Gassilloud. Dans cet échange, que l’on trouve sur la page Facebook de l’élu, le pompier exprime son scepticisme à l'égard du vaccin contre la Covid-19 et déplore clairement que le gouvernement "incite à se faire vacciner". Ce même pompier a lancé une pétition contre le pass sanitaire, adressé à son député. 

À lire aussi

Contacté par le journal Le Progrès, le syndicat Sud assure que l’auteur de cette vidéo a été dépassé par l’ampleur prise par cette image qui n’avait pas pour but d’être diffusée au grand public mais dans un échange Whatsapp entre pompiers. Contacté, le Service Départemental-Métropolitain d'Incendie de Secours (SDMIS) du Rhône explique à Libération que ce pompier n’était en rien soutenu par sa hiérarchie.

Établir un lien entre un effet et un médicament sur une très large population demande une grande rigueur d’enquête, laquelle ne peut pas se fonder sur des témoignages non vérifiés ou sur une observation personnelle. Les effets secondaires sur les vaccins font l’objet d’enquêtes de la part de l’ANSM et des centres régionaux de pharmacovigilance de France sur des milliers de personnes. Et rarement à partir d’une vidéo sur les réseaux sociaux. Donc méfiance avant de partager.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/