1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pourquoi une photo du petit Grégory a été liée au conflit israélo-palestinien

Pourquoi une photo du petit Grégory a été liée au conflit israélo-palestinien

Les membres d'un groupe Facebook pro-Israélien se sont fait passer pour un compte de soutien aux Palestiniens pour tenter de décrédibiliser leurs adversaires.

Photo non datée du petit Grégory Villemin, 4 ans, retrouvé noyé le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne.
Photo non datée du petit Grégory Villemin, 4 ans, retrouvé noyé le 16 octobre 1984, pieds et poings liés dans la Vologne.
Crédit : AFP
Pourquoi une photo du petit Grégory a été liée au conflit israélo-palestinien
02:55
Pourquoi une photo du petit Grégory a été liée au conflit israélo-palestinien
02:55
Jean-Mathieu Pernin
Journaliste

Il y a une semaine, le vendredi 21 mai, une trêve était signifiée entre Israël et le Hamas après onze jours de conflit. Outre le nombre de victimes, ces affrontements ont été marqués par des intox photographiques des deux côtés très importantes.

Le porte-parole du Premier ministre israélien qui diffuse une vidéo de 2018 prise en Syrie pour faire croire qu'il s'agit de Gaza, ou le Hamas qui partage des photos d'enfants palestiniens soi-disant tués par des obus israéliens alors qu'il s'agit par exemple d'une enfant russe en pleine forme prise sur Instagram : ce sont des intox.

Malgré la trêve, ces fausses informations continuent. Ce mercredi 26 mai un message sur Twitter, par un compte inconnu intitulé HouriaTah et écrit en anglais et en arabe, parle de l'armée d'occupation et accuse Tsahal d'avoir tué un enfant. L'enfant sur la photo : Grégory Villemin...

À ce moment, raconte Le Parisien-Aujourd'hui en France, c'est l'emballement. Le message et la photo sont retweetés immédiatement par le chroniqueur Gilles-William Goldnadel, le député des Français de l'étranger Meyer Habib, ou la chaîne francophone israélienne I24.

À lire aussi

Tous parlent d'une photo détournée. La preuve : le Hamas l'a déjà fait. En réalité, c'est ce qu'on appelle une belle plantade. Il s'agit d'un faux compte monté par des pro-Israéliens. Certains enquêteurs du Web vont remonter la chaîne du tweet jusqu'à son origine.

Une opération organisée sur Facebook

Le compte qui a lancé ce message est inconnu. Il y a peu d'abonnés, une vingtaine seulement. On remonte encore un peu plus loin, et on découvre un compte Facebook avec le même message et la photo de Grégory Villemin, et cette phrase en dessous : "Objectif 2000 retweet".

Ce sont donc des internautes pro-israéliens qui ont monté une news volontairement absurde attribuée au camp adverse afin de les ridiculiser. À côté du Bureau des légendes, c'est un épisode de L'Amour est dans le pré.

Résultat : i24 fait marche arrière, Raphaël Enthoven, qui avait retweeté, salue l'internaute qui a débusqué la supercherie en disant "j'y vois la preuve d'une vraie surchauffe et je vous remercie d'être celui qui me renseigne là dessus".

Le compte est depuis fermé. Quel impact peut avoir ce genre d'intox avec la désinformation ? Ça fait partie des tactiques militaires, et le conflit israélo-palestinien est particulièrement sensible auprès des opinions publiques. D'ailleurs, ces faux messages ne sont pas adressés aux populations locales, mais à l'étranger.

Un épisode éphémère, qui nous interpelle avec cette photo qu'on connaît par coeur, celle de Grégory Villemin. Mais demain, ce sera peut être une autre, moins célèbre, mais tout aussi choquante. En attendant la prochaine déflagration de la guerre via réseaux sociaux interposés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/