1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : Michel Cymes explique comment les cures thermales vont s'adapter
2 min de lecture

Coronavirus : Michel Cymes explique comment les cures thermales vont s'adapter

Les établissements thermaux ont reçu leur autorisation de réouverture le 2 juin dernier, ils ouvriront pourtant à partir du mois de juillet pour la plupart afin de mettre en place les nouveaux protocoles sanitaires.

Deux femmes dans une cure thermale (Images d'illustration).
Deux femmes dans une cure thermale (Images d'illustration).
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Coronavirus : comment les cures thermales vont s'adapter
02:32
CYMES_245300
Michel Cymes
Animateur

Ce vendredi matin, je m'adresse à tous ceux qui ont prévu de faire une cure thermale cet été. La bonne nouvelle, c’est que les établissements thermaux ont reçu leur autorisation de réouverture. C’était le 2 juin dernier, mais un établissement thermal, c’est quand même un sacré paquebot. Il faut lui laisser le temps de se remettre en marche, si bien que la plupart des établissements ne rouvriront en réalité qu’à la fin du mois et surement plus début juillet.

Il a fallu mettre en place des protocoles de sécurité à cause du contexte pandémique et tout s’est décidé en concertation avec la direction générale de la santé et un collège de médecins et de virologues. En toute logique, vous ne serez pas étonné d’apprendre que l’accessoire roi du curiste, cette année, ce sera le masque ! Même chose, soit dit en passant, pour les personnes chargées des soins.

Le masque sera de rigueur dans tous les espaces communs des thermes. Si les soins le nécessitent, et bien sûr dans la piscine, vous pourrez le retirer. Mais pour les massages, par exemple, il faudra en porter un, que l’on soit masseur ou massé. Mais qui fournit les masques ? Je conseille à chaque curiste de s’équiper, l’établissement n’étant pas obligé de gérer cet aspect des choses. Et je vous signale, si vous avez plus de 65 ans, que dans certains cas (ça dépend de ce dont vous souffrez), vous pouvez demander à votre médecin traitant de vous prescrire des masques chirurgicaux sur la base de 10 masques par semaine.

Procédures d’hygiène renforcées

Les procédures d’hygiène ont été renforcées et ça commence par ce qu’on appelle les surfaces à risque : les poignées de portes, les boutons d’ascenseur, les comptoirs d’accueil, les rampes d’escalier, les endroits où l’on s’assoit. Pour tout ça, il est prévu un nettoyage systématique toutes les heures.  

À lire aussi

J’ajoute que si vous ne détestez pas tuer le temps entre deux soins en feuilletant un magazine, vous devrez venir avec le vôtre. Parce que comme vecteur de transmission des virus, on ne fait pas mieux que le magazine qui passe entre toutes les mains.

Quand on fait une cure, on passe pas mal de temps dans des bassins ou des piscines : mais y a-t-il un risque de transmission du virus quand on s’immerge dans l’eau ? Non, l’enveloppe du virus ne résiste pas à ce genre de milieu aquatique, d’autant que question chlore, les établissements thermaux ont prévu un contrôle scrupuleux.

Principe de distanciation sociale dans les bassins

Par ailleurs, pas question de batifoler à 25 dans la même eau. Le principe de distanciation sociale qui impose de rester à au moins 1 mètres les uns des autres s’appliquera aussi dans les bassins. 

Si vous souhaitiez vous inscrire pour une cure thermale conventionnée cet été, ça va être compliqué. Je rappelle que pour une cure conventionnée, il faut une prescription médicale qui soit faite au plus tard dans le trimestre qui précède la date à laquelle vous souhaitez partir. Ça nous renvoie maintenant à fin septembre minimum.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/