2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : les voyageurs des pays à risque bientôt testés dans les aéroports français

Gabriel Attal veut rendre systématique les tests virologiques pour les voyageurs de pays à risques à leur arrivée dans les aéroports en France.

Le logo Paris Aéroport à l'aéroport de Roissy
Le logo Paris Aéroport à l'aéroport de Roissy Crédit : ADP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Dans les aéroports de France, des tests virologiques pour détecter le coronavirus seront "systématisés" dans les prochains jours pour les voyageurs provenant de pays dits à risques, a annoncé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, dimanche 12 juillet.

"On va systématiser les tests à l'aéroport pour les voyageurs qui viennent de pays dits 'rouge', c'est-à-dire des pays où le virus circule le plus", a déclaré le nouveau porte-parole du gouvernement sur BFM-TV, annonçant jusqu'à "2.000 tests PCR par jour".

"Ceux qui auront pu faire un test depuis le pays d'origine n'auront pas à le refaire en arrivant à Paris, en France. Il faudra qu'ils puissent produire la preuve qu'ils ont fait un test", a-t-il ajouté. Les tests devraient être mis en place dans les jours à venir, mais aucune date exacte n 'a été précisée par le porte-parole.

Ces tests ne seront a priori pas obligatoires

Le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué vendredi travailler à la mise en place dans les aéroports "où ce sera possible" de tests salivaires pour les voyageurs arrivant de pays à risque. Ils leur seront "proposés", "on ne peut pas contraindre quelqu'un à avoir un test", avait-il précisé. Ces tests sont encore en cours de validation par les autorités de santé.

À lire aussi
Capture d'écran de la bande annonce du documentaire "Hold-Up" (Youtube) Coronavirus France
"Hold Up" : l'Institut Pasteur va porter plainte contre le réalisateur

Au sujet de la possibilité de rendre le port du masque obligatoire dans les lieux publics clos, Gabriel Attal a jugé que "les Français sont responsables, et quand on leur donne des recommandations, ils les respectent très massivement". Mais le gouvernement "réfléchit en permanence, et on s'adapte en permanence à la situation".

Vendredi soir, le nombre des décès depuis le début de l'épidémie a franchi la barre symbolique des 30.000 morts, selon le dernier bilan quotidien du ministère de la Santé, s'établissant à 30.004 décès. Pour sa part, Santé publique France a noté cette semaine une "nouvelle tendance à l'augmentation de la circulation du virus SARS-CoV-2". Une circulation virale qui se maintient "à un niveau bas".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants