1 min de lecture Consommation

Coronavirus : les masques chirurgicaux sont-ils lavables et réutilisables 10 fois ?

Selon une étude de l'UFC-Que Choisir, lavés à 60°, puis passés au sèche-linge et repassés, les masques chirurgicaux conservent leur capacité de filtration. Une bonne nouvelle d'un point de vue économique.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Coronavirus : les masques chirurgicaux sont-ils lavables et réutilisables 10 fois ? Crédit Image : Karolina Grabowska / Pexels | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Ne jetez plus vos masques chirurgicaux ! Les masques ne sont en réalité pas à usage unique et sont lavables et réutilisables. C'est en effet ce que révèle une étude de l'UFC-Que Choisir. L'association de consommateurs assure ainsi que les masques chirurgicaux "conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60°".  Une bonne nouvelle d'un point de vue économique comme écologique. 
Ce test a été réalisé sur "trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie" par l'UFC-Que Choisir. Alors que les recommandations sont de jeter ces masques chirurgicaux après quatre heures d'utilisation ou dès qu'ils sont humides, le test de l'association de consommateurs révèle que même après plusieurs cycles en machine, ils restent "bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissus" certifiés Afnor.

En pratique, chaque masque a été lavé puis passé au sèche-linge et repassé à faible température. Les trois différents modèles testés par l'UFC-Que Choisir "se sont maintenus à un niveau suffisant pour un usage grand public". 

Les masques chirurgicaux peuvent être réutilisés

Après 10 lavages et autant de passages au sèche-linge et de repassages, "en dépit d’un léger feutrage, les masques chirurgicaux lavés font donc jeu égal, et au-delà, avec les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA".

"Contrairement aux consignes officielles, la réutilisation des masques chirurgicaux pour un usage non médical est donc envisageable sans compromettre leurs performances", assure l'association de consommateurs. Cela constitue un gain financier mais aussi un avantage écologique. "Pour l’environnement, la réutilisation est également salutaire, les masques chirurgicaux étant constitués de plastiques non recyclables", note eneffet l'UFC-Que Choisir. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Études Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants