1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : inquiétude à Bordeaux devant le regain de l'épidémie
1 min de lecture

Coronavirus : inquiétude à Bordeaux devant le regain de l'épidémie

Les autorités sanitaires constatent un regain de l'épidémie de coronavirus en Gironde. Un infectiologue du CHU de Bordeaux rapporte un niveau "extrêmement élevé" de la circulation du virus.

Le CHU de Bordeaux (Illustration).
Le CHU de Bordeaux (Illustration).
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Coronavirus : regain de l'épidémie, l'inquiétude gagne à Bordeaux
01:25
Florise Vaubien

L'inquiétude gagne de nombreuses régions, notamment en Aquitaine. Une région qui avait été relativement épargnée au début de l’épidémie. Ses établissements hospitaliers avaient même accueilli des patients malades du coronavirus venus d'ailleurs pour désengorger les services médicaux dans les secteurs les plus touchés. 

Mais la situation sanitaire s'est empirée : les autorités ont placé le département de la Gironde en vulnérabilité élevée. Les CHU de Bordeaux recensent 21 patients atteints de la Covid-19 placés en service de réanimation. 

"Il y a eu beaucoup de rassemblements amicaux et familiaux, à la faveur des vacances" qui ont contribué au regain de l’épidémie dans la région, estime le professeur Malvy, épidémiologiste et infectiologue au CHU de Bordeaux. Le spécialiste déplore "un niveau extrêmement élevé" de la circulation du virus dans le secteur.

Des mesures plus strictes envisagées ?

L’envie de vacances, la météo estivale... On cherche désormais des explications pour comprendre ce rebond épidémique. Annabelle, qui travaille dans la restauration, accuse le non-respect du port du masque, notamment dans les bars de la ville, où cette consigne a été imposée dans l’hyper-centre. 

À lire aussi

"Certains bars ont eu des sanctions", reconnaît-elle, tout en déplorant qu’il reste des établissements qui n’appliquent pas les mesures sanitaires recommandées. "Je ne sors plus !", lance la jeune femme qui préfère aller "chez des amis" au lieu de fréquenter les bars de la ville.

"Il faut que chacun respecte" les consignes : "Le lavage des mains et le port du masque", explique le nouveau maire Pierre Hurmic. L'élu prévient que si la municipalité doit "aller plus loin dans la contrainte", elle n’y manquera pas. Le port du masque est désormais obligatoire aux abords des stades Matmut et Chaban-Delmas pour les deux prochains matchs de l’UBB et des Girondins de Bordeaux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/