1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : hausse des tentatives de suicide, alerte sur la santé mentale des jeunes
3 min de lecture

Coronavirus : hausse des tentatives de suicide, alerte sur la santé mentale des jeunes

ÉCLAIRAGE - La Société Française de pédiatrie parle de "déferlement" d’enfants qui vont mal. Les tentatives de suicide augmentent, notamment chez les moins de 15 ans.

Coronavirus : les tentatives de suicides augmentent chez les jeunes (illustration)
Coronavirus : les tentatives de suicides augmentent chez les jeunes (illustration)
Crédit : Maud Dupuy / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Coronavirus : les tentatives de suicides augmentent chez les jeunes
02:01
Sophie Aurenche

Au centre Hospitalier Georges Daumezon, à Nantes, les 14 lits d'hospitalisation en pédopsychiatrie sont saturés. Depuis plusieurs mois, les soignants font face à un phénomène inédit et inquiétant : l'augmentation des tentatives de suicide des enfants et adolescents. Un problème qui se passe aussi ailleurs en France.

Selon la Société Française de pédiatrie, qui parle de "déferlement" d’enfants qui vont mal dans les hôpitaux et en ville, les services de protection maternelle et infantile (PMI), les psys et les centres médico-psychologiques ne savent plus où donner de la tête.

Il y a encore peu d’études quantitatives sur le sujet depuis le début du confinement. Mais on dispose de quelques indicateurs. On compte peu plus d’hospitalisations pour gestes suicidaires chez les moins de 15 ans, +80% de passages aux urgences pour troubles dépressifs et anxieux, et plus d’actes également pour SOS médecins.

Un Français sur 5 anxieux ou dépressif

Selon Santé Publique France qui réalise depuis un an des enquêtes très régulières sur la santé mentale, un Français sur 5 souffre de troubles anxieux et de dépression : 22,7% exactement. C’est le chiffre le plus élevé depuis un an. Deux fois plus de personnes en souffrance qu’en temps normal, hors crise. Et depuis le mois de novembre, ce chiffre ne baisse pas.

À lire aussi

Au départ, les Français ont exprimé de l’anxiété. Mais les mois passant, cette anxiété s’est transformée en troubles dépressifs devant l’accumulation des difficultés et l’absence de perspective. Il y a eu un vrai basculement à l’automne. Après une rentrée où les Français avaient retrouvé de l’espoir.

Et il y a une différence selon les âges. Les 18-24 ans sont beaucoup plus en souffrance que les plus âgés, pourtant plus à risque sanitaire. Un sur trois est en dépression : 31,5%. Un triste record depuis le début de cette crise.

On connaît les raisons : isolement, cours à distance pour ceux qui font des études, difficultés de trouver un travail, un stage, un petit boulot, moins de temps passé avec des amis, retour chez les parents, cohabitation difficile…

Trois séances gratuites chez le psy pour les jeunes

Depuis la semaine dernière, ils peuvent bénéficier de trois séances gratuites chez le psy, renouvelable une fois. Le jeune doit d’abord aller voir son médecin qui juge, ou non, s’il a besoin de soutien. Si c’est le cas, il bénéficie de trois premières séances chez le psy. 750 professionnels sont déjà inscrits sur le portail "Santé psy étudiant". Ensuite, retour chez le médecin qui peut à nouveau prescrire 3 séances supplémentaires. Tout est gratuit bien sûr.

Plus généralement, quel que soit son âge, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide. Un numéro vert a été ouvert : le 0 800 130 000. Les spécialistes conseillent, surtout en télétravail, surtout en confinement, de rythmer sa journée, faire du sport, appeler ses amis et, très important, d'aider les autres.

Car nous sommes tous sujets en ce moment à ce que l’épidémiologiste Antoine Flahault appelle la "fatigue pandémique". Lassitude, impression de jour sans fin, absence de perspective…. Un dernier conseil pour y faire face : créer chacun, chaque jour, un moment agréable, même très court, pour se faire du bien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/