1 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus en France : 56% des Français souhaitent se faire vacciner

Face à la crainte d'un reconfinement et des nouveaux variants du coronavirus, de plus en plus de Français se résignent à se faire vacciner pour lutter à moyen-terme contre l'épidémie.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Coronavirus en France : 56% des Français souhaitent se faire vacciner Crédit Image : PASCAL GUYOT / AFP | Crédit Média : Gautier Delhon-Bugard | Durée : | Date : La page de l'émission
Gautier Delhon-Bugard édité par Florise Vaubien

L'opinion publique est en train d'évoluer sur la question du vaccin. En effet, la population est consciente qu'il s'agit là de l'unique solution pour lutter contre l'épidémie du coronavirus à moyen-terme. Désormais, plus d'un Français sur deux souhaite se faire vacciner, soit 56% d'après un dernier sondage. Ce qui représente une hausse de 11 points en un mois. Même les irréductibles semblent s'y résoudre. 

Sylvie répétait qu'il n'était pas question de se faire vacciner depuis le début de la pandémie. Mais face à la crainte d'un nouveau confinement et l'arrivée du variant anglais sur le sol français, cette parisienne a changé d'avis en seulement quelques jours. "Pour la collectivité, je me ferai vacciner, car si on est nombreux à refuser le vaccin, on ne va jamais s'en sortir", estime-t-elle. D'autres hésitent encore : "un an pour préparer un vaccin, c'est trop juste", juge un sceptique. 

Un argument contesté par les "pro-vaccin" : "Il y a eu un énorme effort de recherche médical. C'est assez extraordinaire d'avoir développé un vaccin en douze mois". "Je ne comprends même pas ceux qui ne sont pas d'accord", rétorque un homme qui attend de recevoir un vaccin contre la Covid-19. 

"Non à l'injection" : ce discours est majoritaire chez les jeunes, pourtant Clara, 23 ans, ne dira pas non à une piqûre. "Les jeunes se sont faits pas mal critiqués alors que je pense que nous sommes prêts à se faire vacciner", explique la jeune femme. Malgré une évolution positive de l'opinion publique, il reste un seul point de consensus pour sept Français sur dix la lenteur de la campagne de vaccination

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Le journal Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants