1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : des chercheurs français développent un vaccin sous forme de spray nasal
1 min de lecture

Coronavirus : des chercheurs français développent un vaccin sous forme de spray nasal

VU DANS LA PRESSE - Des chercheurs de Tours travaillent sur le développement d'un vaccin contre le coronavirus sous forme de spray nasal.

Une vaccination par spray nasal (illustration)
Une vaccination par spray nasal (illustration)
Crédit : TIM SLOAN / AFP
William Vuillez

Le spray nasal est-il une arme de lutte contre le coronavirus? Début mars, la société française Pharma & Beauty devait commercialiser un spray nasal censé éliminer 99% de la charge virale du SARS-CoV-2 en cas de contamination. Faute de données sur les performances du médicament, l'ANSM (l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a décidé de suspendre cette commercialisation

Ouest-France révèle ce jeudi, qu'une équipe de recherche de l’université de Tours et de l’Inrae de Nouzilly développent un vaccin contre la Covid-19, sous forme de spray nasal. L'inoculation de ce vaccin ne se fera donc pas via une aiguille plantée dans le muscle, mais "l’introduction goutte à goutte d’une solution médicamenteuse dans un conduit naturel à l’aide d’un spray dans chaque narine", explique le site local qui précise que les chercheurs espèrent tester leur produit sur l'homme d'ici la fin de l'année. 

"Un vaccin nasal, stimulera des réponses immunitaires directement au niveau des fosses nasales et des voies respiratoires", explique à Ouest-France la chercheuse Isabelle Dimier-Poisson. Ce vaccin "permettrait une élimination précoce du virus grâce à des anticorps et des cellules protectrices présentes directement dans les fosses nasales et dans les voies respiratoires", poursuit-elle.

Conservé entre 4 et 20 degrés

Le point fort de ce vaccin sera d'empêcher la propagation du virus. En effet, il permettrait aux personnes vaccinées en plus de préserver des formes graves de la maladie, de ne plus être contagieuses. Un aspect qui diffère des vaccins actuellement en circulation. Autre aspect avantageux, ce vaccin nasal pourrait être conservé entre 4 et 20 degrés, précise Ouest-France, alors que le vaccin de Pfizer-BioNTech doit absolument être conservé à -70°, -20° pour celui de Moderna. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/