1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : des accords de production de Spoutnik V passés en France

"Des sociétés d'Italie, d'Espagne, de France et d'Allemagne" ont conclu des accords avec la Russie, selon le Fonds souverain russe.

Une dose du vaccin Spoutnik V (illustration).
Une dose du vaccin Spoutnik V (illustration). Crédit : Natalia KOLESNIKOVA / AFP
Maxime Magnier et AFP

Alors qu’il n’est pas encore homologué dans l’Union européenne, le vaccin anti-Covid russe Spoutnik V semble déjà prisé sur le vieux continent. Ainsi, lundi 15 mars, le Fonds souverain russe (RDIF) a annoncé que des accords de production du vaccin ont été trouvés "avec des sociétés d'Italie, d'Espagne, de France et d'Allemagne”.

"Il y a actuellement d'autres pourparlers en cours pour augmenter la production dans l'UE. Cela permettra de commencer à approvisionner le marché unique européen en Spoutnik V dès l'autorisation par l'Agence européenne du médicament" (AEM), a déclaré dans un communiqué le patron du Fonds, Kirill Dmitriev. Le responsable du RDIF, qui a financé le développement de ce vaccin, n'a pas indiqué le nom des groupes européens avec lesquels des accords avaient été trouvés.

Kirill Dmitriev a par ailleurs assuré, lundi, que la Russie était aussi prête à "lancer l'approvisionnement des pays de l'UE qui autoriseront Spoutnik V indépendamment" de l'Agence européenne du médicament, comme la Hongrie. 

Le vaccin Spoutnik V a déjà convaincu une cinquantaine de pays, alors que sa fiabilité a été validée en février par la revue scientifique The Lancet. Le développement du vaccin, qui avait été confié à des institutions étatiques, est célébré à Moscou comme un succès historique pour la Russie de Vladimir Poutine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants