1 min de lecture Marseille

Coronavirus : dans certaines écoles, il n'y a pas de savon

Certaines écoles en France ne sont pas équipées de savon ou de serviette-éponge à usage unique : un problème que la mairie de Marseille entend rapidement régler.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Coronavirus : pas de savon dans certaines écoles Crédit Image : LOIC VENANCE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction de RTL et Etienne Baudu

Difficile de ne plus se faire la bise, d’arrêter de se serrer la main ou de prendre le réflexe de se laver les mains. Encore faut-il que cela soit possible. Dans les écoles de certaines, il n’y avait jusqu’ici pas de savon, ce qui peut paraître aberrant. C’était le cas à Marseille : la situation s'est améliorée, mais tout n’est pas encore réglé.


Dans l’école maternelle de sa fille, en centre-ville, Cécile a enfin vu du savon être livré hier matin. Malgré tout, pour lutter contre la propagation du coronavirus, elle estime que le compte n’y est pas. Elle dénonce notamment qu'il n'y a pas d'eau chaude "et on sait que se laver les mains à l’eau chaude fait partie des préconisations". 

Elle estime également que les équipements appropriés manquent : "On a des essuie-mains qui sont des serviettes-éponges : si on récupère le virus du copain sur la serviette, ça ne sert pas à grand-chose !". Cécile espère que "des essuie-mains à usage unique" soient délivrés pour "être jetés à chaque fois qu’un enfant l’utilise" et ainsi éviter toute contamination.

Des consignes et des protocoles précis attendus

Nicolas, instituteur dans les quartiers nord, constate, quant à lui, que les enfants n’ont même pas de serviette-éponge, c’est le pantalon ou le papier toilette. Il pointe également le manque d’information : le professeur demande des consignes claires et des protocoles précis. 

À lire aussi
Le professeur Didier Raoult, le 26 février 2020 coronavirus
Coronavirus : l'IHU du Pr Raoult campe sur l'hydroxychloroquine


"Il faudrait peut-être entrer dans une sorte de recette avec des choses très précises : le nettoyage des portes, l’usage du matériel collectif et individuel des élèves, combien de nettoyages faut-il effectuer, quelles sont les zones les plus sensibles pour la transmission du virus ... Et ça on ne l’a pas, on l’attend !", déplore-t-il. 

Après avoir livré le savon, la mairie a indiqué de son côté, avoir passé en urgence un marché public pour pouvoir fournir les écoles en essuie-mains jetables.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Enfants École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants