1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : comment recevoir sa deuxième dose sur son lieu de vacances cet été
1 min de lecture

Coronavirus : comment recevoir sa deuxième dose sur son lieu de vacances cet été

À compter du 5 juillet, les Français pourront prendre deux rendez-vous dans deux centres de vaccination différents, "y compris dans les zones de vacances", a annoncé le ministre de la Santé.

Une personne se fait vacciner (illustration).
Une personne se fait vacciner (illustration).
Crédit : OLIVER BERG / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Marie Gingault & AFP

En ce début de grandes vacances d'été et à l'heure où le variant Delta inquiète les autorités sanitaires du monde entier, le gouvernement français encourage vivement ses concitoyens à se faire vacciner. 

Vendredi 2 juillet, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a de nouveau exhorté les Français à se faire administrer le vaccin contre le coronavirus, en affirmant qu'"il n'y a aucun frein qui existe aujourd'hui", avec notamment "près de 1,5 million de doses disponibles pour des premières injections et qui n'ont pas encore trouvé preneur".

Afin de relancer une campagne vaccinale qui s'essouffle, le ministre a annoncé qu'il serait possible à partir de ce lundi 5 juillet, de prendre rendez-vous pour deux injections dans deux lieux différents, "y compris dans les zones de vacances où vous seriez amenés à vous rendre". Ainsi, plus de stress d'emploi du temps : les Français pourront désormais se faire vacciner directement sur leur lieu de vacances.

Concrètement, il sera possible de modifier sa date de rendez-vous pour recevoir la seconde injection sur son lieu de vacances à partir du lundi 5 juillet sur la plateforme Doctolib. Il faudra alors bien penser à annuler le rendez-vous initialement fixé afin de libérer le créneau à d'autres patients. Les autres sites, comme Keldoc ou Maiia n'ont pas encore mis à jour leur système.

À écouter aussi

Cet aménagement intervient à l'heure où le variant Delta "représente déjà près d'un tiers des cas positifs dans notre pays" et "pourrait venir gâcher l'été". Olivier Véran a d'ores et déjà avertit d'"une menace potentielle de reprise épidémique dès cet été". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/