2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "C'est un gros soulagement" d'être rapatriée, dit Béatrice expatriée à Wuhan

INVITÉE RTL - Le coronavirus continue sa propagation. En France, trois personnes sont contaminées. Quant aux Français installés à Wuhan, l'heure est au rapatriement, comme nous l'explique Béatrice, installée dans la ville chinoise depuis trois ans.

>
Coronavirus : "C'est un gros soulagement" d'être rapatriée, dit Béatrice expatriée à Wuhan Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Marie Gingault

Pour les Français installés à Wuhan, l'heure est au rapatriement. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn a annoncé dimanche 26 janvier dans la soirée que "le Premier ministre a demandé d'organiser un rapatriement par voie aérienne direct vers la France, avec l'accord des autorités chinoises".

Béatrice, qui vit depuis trois ans à Wuhan avec son mari, fera partie des Français rapatriés dans les prochains jours : "Nous avons eu l’information cette nuit que nous allions pouvoir être rapatriés à Paris en milieu de semaine". 

"C'est vraiment un gros gros soulagement pour nous et pour toute la communauté française ici, parce que jusqu'à hier, on était vraiment dans l'incertitude". Pour des raisons professionnelles son mari souhaite rester à Wuhan, c'est donc seule que Béatrice rejoindra Paris en milieu de semaine. "Il ne veut pas avoir l'impression d'abandonner son entreprise et ses salariés chinois qui lui font confiance".

C'est assez impressionnant de voir cette ville morte

Béatrice, française vivant à Wuhan
Partager la citation

Confinée à son domicile depuis mercredi, Béatrice, comme les autres habitants, n'a pas d'autre choix que de subir la situation : "C'est vraiment une période très particulière parce qu'on ne sort pas de la maison, on reste confiné (...) au niveau des réserves on a encore de quoi tenir quelques jours, tout est désert, il n'y a personne dans les rues".

À lire aussi
Une mère ajustant le masque de sa fille à Pyongyang, en Corée du Nord, le 6 février 2020 Corée du Nord
Le coronavirus peut-il faire vaciller le régime nord-coréen ?

Une ambiance de ville fantôme pour cette ville de 11 millions d’habitants. "C'est assez impressionnant de voir cette ville morte", témoigne la française. "On n'a même pas envie de mettre le pied dehors (...) de voir ce désert dans les rues, c'est démoralisant".

L'idée de rentrer prochainement en France soulage Béatrice ainsi que les autres Français restés bloqués à Wuhan : "Comme toutes les familles françaises que je connais, toutes sont soulagées de pouvoir effectuer un vol direct Wuhan-Paris, dans de bonnes conditions."

Et pour pouvoir rentrer, quelques contraintes sont de mise comme l'explique Béatrice, mais pour la bonne cause : "On va être mis en quarantenaire mais je pense que c'est le prix à payer pour être en sécurité et aussi quelque part rassurer les Français qui vont nous voir débarquer à Paris". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Virus Français
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants