2 min de lecture Contraception

Contraception : Michel Cymes démêle le vrai du faux sur la pilule du lendemain

ÉCLAIRAGE - De nombreuses rumeurs tournent autour de la pilule du lendemain, la plupart sont fausses. Michel Cymes vous explique les effets de ce contraceptif.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes démêle le vrai du faux sur la pilule du lendemain Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Nicolas Barreiro

On l’accuse d’avoir des effets indésirables, on la soupçonne de faire augmenter le risque de stérilité, on entend dire qu’elle n’est pas si efficace que ça, bref, il circule pas mal de bêtises sur cette pilule du lendemain qui se présente sous la forme d’un comprimé classique.

En fait, c’est un médicament qui contient de la progestérone et qui va agir différemment en fonction du moment où vous le prenez. Si vous prenez cette pilule avant l’ovulation, eh bien l’ovulation sera repoussée, histoire de l’éloigner de l’acte sexuel. À l’inverse, si vous la prenez alors que l’ovulation vient d’avoir lieu, la pilule empêche l’embryon de bien s’installer dans l’utérus.  

Cette pilule est d'ailleurs gratuite pour les mineures. Si vous avez plus de 18 ans, elle n’est remboursée qu’à la condition d’avoir été prescrite par un professionnel de santé.
Elle est en vente libre dans les pharmacies. Attention, rappelons-le, elle ne protège pas contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles).

Infos et intox

Le premier mensonge de la pilule du lendemain, c’est son nom. Parce que contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette pilule peut se prendre jusqu’à trois jours et parfois même cinq, ça dépend du modèle, après le rapport sexuel qui vous pose problème. 

À lire aussi
Le gouvernement veut étendre la prise en charge "intégrale" des frais liés à la contraception aux jeunes filles de moins de 15 ans. contraception
La contraception gratuite bientôt étendue aux mineures de moins de 15 ans

Donc, la pilule du lendemain, c’est aussi celle du surlendemain, et même des jours d’après. Cela dit, plus vous la prenez tôt, plus elle est efficace. On approche même les 100% de réussite quand elle entre en jeu moins de 12 heures après ce qu'on peut appeler l’accident.

On entend dire qu’elle peut rendre stérile ou même qu'elle augmente le risque de fausse-couche ou de grossesse extra-utérine mais tout ça, c’est de l’intox. La pilule du lendemain n’influe pas sur la fertilité, ni dans un sens, ni dans l’autre. 

C’est une pilule que l’on peut prendre souvent, 10% des moins de 30 ans ont d’ailleurs recours à cette contraception d’urgence chaque année. Mais si vous êtes abonnée à la pilule du lendemain, vous aurez peut-être des effets secondaires : nausées, mal au ventre, mal à la tête, tensions dans la poitrine… Mais rien de dramatique.

En revanche, ce sera peut-être l’occasion de vous interroger sur votre mode de vie et de penser soit à passer à la contraception régulière parce que la pilule du lendemain, c’est du dépannage. Soit à vous replonger dans le mode d’emploi des préservatifs parce que s’ils craquent un peu trop souvent, c’est que le problème c’est vous et votre partenaire, mais certainement pas le fabricant de latex !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Contraception Santé Sexualité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants