2 min de lecture Santé

Sécheresse vaginale : facteurs, traitements... Michel Cymes vous dit tout

La sécheresse vaginale ou la dyspareunie, de son nom scientifique, peut être due à des facteurs physiques ou psychologiques et est souvent un frein à une vie sexuelle épanouie.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Michel Cymes vous dit tout sur la sécheresse vaginale Crédit Image : istock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Esther Serrajordia

La dyspareunie, c'est lorsqu'une femme éprouve des douleurs lors de la pénétration. Ce qui est en cause, c'est la sécheresse vaginale. Elle peut être due à des facteurs physiques ou psychologiques et elle est un frein à une vie sexuelle épanouie. Normalement, en cas d’excitation au moment de l’acte sexuel, l’organisme féminin réagit. Il secrète de quoi faciliter la pénétration mais si ce n’est pas le cas, tout ce qui reste, c’est une sensation d’échauffement qui ne mène à pas grand-chose si ce n’est la conscience de vivre un moment désagréable

Dame nature est censée avoir pensé à tout mais il arrive qu’elle ait des ratés et les problèmes de lubrification du vagin en font partie. La première des causes du problème, c’est la survenue de la ménopause. Elle entraîne tout un tas de syndromes et le manque de lubrification en fait partie. Toutes les femmes ménopausées ne sont pas concernées, bien sûr, mais on trouve beaucoup de femmes ménopausées parmi les patientes qui consultent. 

Pour le coup, on ne peut pas en vouloir à la Nature d’être cohérente : elle considère qu’à partir du moment où on ne peut plus mettre au monde, rien ne doit faciliter l’acte sexuel. Mais ce qui est valable pour la femme de Cro-Magnon ne saurait satisfaire la femme contemporaine qui, elle, souhaite avoir une vie sexuelle la plus longue possible

Un traitement local

Les infections urinaires, quand elles se répètent, peuvent également faire partie du problème. Mais il y a aussi les infections vaginales, la consommation d’alcool, la fatigue, le fait de prendre des antidépresseurs et les traitements en cours, notamment contre l’hypertension, le diabète ou la maladie coronarienne qui affecte les artères qui vascularisent le cœur... Et l’on notera au passage que certaines des causes énoncées ici se retrouvent lorsqu’on aborde les problèmes d’érection des hommes, l’érection étant, en matière d’excitation, pour faire simple, l’équivalent masculin de la lubrification du vagin. 

À lire aussi
Le maire de Langouët Daniel Cueff, le 14 octobre 2019 pesticides
Arrêté anti-pesticides : le coup de gueule du maire de Langouët

Il y a aussi des causes psychologiques. Ce qui se passe dans le vagin dépend aussi de ce qui se passe dans la tête. Et il est évident qu’une femme stressée, anxieuse ou qui est embarquée dans une relation de couple conflictuelle ne sera pas dans les meilleures dispositions pour manifester son excitation, sachant que la lubrification reste quand même un indice fort. 

Il existe des traitements locaux. On trouve, sur le marché, des lubrifiants et des hydratants efficaces. Parfois, le traitement est hormonal et passe par l’application de pommades. Mais il est un truc que je conseille à tout le monde d’essayer parce qu’on s’est aperçu que ça réglait pas mal de problèmes, notamment chez les plus jeunes. Il suffit juste d’être au courant… Ça s’appelle "les préliminaires". Tous ceux qui les ont essayés les ont adoptés. Les préliminaires, c’est facile, c’est pas cher (c’est même gratuit) et ça peut rapporter beaucoup, beaucoup de plaisir. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Sexualité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants