2 min de lecture Santé

Comment mieux manger quand on est étudiant ? Les conseils de Michel Cymes

La nourriture saine est rarement une priorité pour les étudiants. Il existe pourtant un moyen simple et efficace pour bien choisir ses aliments.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Comment mieux manger quand on est étudiant ? Les conseils de Michel Cymes Crédit Image : AFP / Philippe Huguen | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Noé Blouin

Étudiant, je l’ai été jadis et je sais ce que c’est : on mange n’importe quoi, on se gave de sandwiches et de boissons sucrées, on carbure aux pâtes et à la charcuterie (pas toujours de meilleure qualité, soit dit en passant) et on finit ratatiné, fatigué, dans les pires dispositions pour affronter des concours et des examens qui demandent un minimum de concentration. Mais si les étudiants sont le cœur de cible de la malbouffe, je voudrais leur rappeler qu’il existe un instrument, le Nutri-Score, qui a fait ses preuves. Et je m’en vais vous le prouver. 

Une étude de l’Inserm, menée par une chercheuse en épidémiologie nutritionnelle, a porté sur 2.907 étudiants (ça fait quand même un bel échantillon) âgés de 18 à 25 ans. Ils ont été répartis en 3 groupes et on leur a demandé de faire leurs courses en ligne, dans un supermarché expérimental qui proposait quelque 750 produits assez banals.

Le premier groupe avait droit à des denrées dont l’emballage mentionnait le Nutri-Score. Le second devait choisir entre des produits comportant le logo "apports de référence". C’est un logo développé par les industriels. Il indique la teneur en sel, la teneur en sucre ou encore celle en matières grasses. Le troisième et dernier groupe, lui, faisait ses courses à l’aveugle. Sans informations à disposition.

Un cercle vertueux pour l'alimentation

Au moment de faire le bilan, on s’est aperçu que les étudiants qui étaient informés avec le Nutri-Score avaient acheté moins de calories et d’acides gras saturés que les autres. Alors que, je le rappelle, ils étaient libres de leur choix, ce qui signifie que le Nutri-Score, ça marche. À condition, évidemment, de se donner la peine de faire l’effort de s’y intéresser. Les étudiants, on l’a dit, figurent parmi les plus vulnérables au moment de se mettre à table. Donc je le leur redis : vous disposez d’un outil qui a fait ses preuves, ce serait dommage de ne pas vous en servir.

À lire aussi
Le Premier ministre Édouard Philippe, le 20 novembre 2019. Santé
Crise des hôpitaux : que contient le plan santé dévoilé par Édouard Philippe ?

Mais il y a autre chose. Au cours de l’expérience, ceux qui disposaient du Nutri-Score ont aussi acheté plus de fruits et de légumes que leurs petits camarades. Et ça, c’est intéressant. Cela veut dire que quand on fait la démarche de bien choisir parmi les produits dont on a l’habitude, on entre dans une sorte de logique vertueuse qui débouche sur des achats qui nous sont moins familiers mais qui sont bons pour la santé. On augmente son niveau d’exigence, on évolue dans le bon sens, un peu comme si le Nutri-Score créait des vocations.

Donc, mon conseil aux étudiants, c’est le suivant : à partir de maintenant, prenez un quart de seconde pour vérifier ce que dit le Nutri-Score quand vous allez au supermarché vous approvisionner en céréales ou en lasagnes à la bolognaise. Je n’ai pas pris ces 2 produits au hasard : dans la grande distribution, que ce soit pour les céréales du petit-déjeuner ou les lasagnes, on trouve des produits notés A comme des produits notés E. Sachant que A, c’est bien, B pas trop mal, C pas terrible, D carrément nul et E du poison en vente libre.



La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Alimentation Études
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants