1 min de lecture Maladie

Cancer : Michel Cymes met en garde contre certaines plantes et aliments

Les médecines complémentaires peuvent soulager certains malades du cancer. Mais attention à l'utilisation de certaines plantes, qui diminuent les effets des médicaments anti-cancéreux, ou de certains aliments.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Cancer : Michel Cymes met en garde contre certaines plantes et aliments Crédit Image : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Cassandre Jeannin

En France, trois millions de personnes vivent avec un cancer ou ont eu un cancer et ils peuvent se tourner vers des médecines dites "complémentaires". L'acuponcture, l'hypnose, l'auriculothérapie et d'autres ne remplacent pas un traitement mais le complètent. Elles atténuent les effets secondaires et améliorent leur qualité de vie. 

Attention tout de même en particulier à la phytothérapie et l'aromathérapie. Les plantes ne sont pas aussi inoffensives qu'on l'imagine. D'ailleurs nombre de médicaments prescrits dans le cadre d'une chimiothérapie sont issus des plantes comme la pervenche de Madagascar, utilisée contre la leucémie ou le cancer du poumon. 

Le conseil de la gentille petite plante douce c'est un mythe. Elle peut augmenter ou diminuer les effets des médicaments anti-cancéreux. C'est pourquoi il faut se garder de l'auto-médication, même complémentaire, quand on est sous traitement lourd. Quoi que vous ayez envie de prendre en complément de votre ordonnance, il faut en parler préalablement avec votre médecin. 

Attention aussi à certains aliments

Il faut aussi faire attention à certains aliments dont la consommation peut paraître banale ou anecdotique mais à tort. Par exemple, le curcuma, considéré comme anti-inflammatoire et suspecté d'avoir des propriétés anti-cancer, est très mauvaise pour ceux qui sont atteints au foie. Le pamplemousse et l'orange de Séville sont à proscrire pendant une chimiothérapie parce qu'ils diminuent l'efficacité du traitement. 

À lire aussi
Un nourisson qui pleure (illustration) Santé
Les infos de 6h - Bronchiolite : la Haute autorité de santé déconseille la kiné respiratoire

Il faut parfois même se méfier de produits qu'on ne mange pas. En cas de cancer du sein, du col de l'utérus ou de la prostate, il ne faut surtout pas appliquer sur la peau certaines plantes comme le soja ou le trèfle rouge. Il y a comme ça mille exemples qui renvoient tous à la case médecin et au plus sage des comportements. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maladie Médecine Plantes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants