1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Cannabis médical : feu vert du ministère pour les premières expérimentations
2 min de lecture

Cannabis médical : feu vert du ministère pour les premières expérimentations

Les premières expérimentations du cannabis à usage thérapeutique ont été autorisées, vendredi 9 octobre, par le ministère de la Santé. Dans un cadre très contrôlé, elles concerneront des malades atteints de pathologies graves.

Un plant de cannabis (illustration)
Un plant de cannabis (illustration)
Crédit : AFP / DESIREE MARTIN
Florise Vaubien & AFP

Le ministère de la Santé a donné son feu vert aux premières expérimentations du cannabis à usage thérapeutique en France alors que de nombreux malades attendaient avec impatience cette approbation. Dans un décret, publié vendredi 9 octobre, il est précisé que ces usages se réaliseront dans un cadre très contrôlé et limité. 

En 2019, l'Assemblée nationale française avait autorisé ce test grandeur nature, mais sa mise en oeuvre avait été retardée par la crise sanitaire de la Covid-19. Avant mars 2021, 3.000 patients seront soumis à cette expérimentation médicale qui exclut le cannabis à fumer. 

Les malades pourront donc être traités avec des médicaments sous forme d'huiles, de gélules et de fleurs séchées à vaporiser. Seules des maladies graves et des symptômes lourds sont concernés comme certaines formes d'épilepsies, de douleurs neuropathiques, d'effets secondaires de chimiothérapie, de soins palliatifs ou de scléroses en plaques.

Une amende forfaitaire de 200 euros

"Le décret est publié dans un contexte difficile pour les malades en particulier, victimes d'une stigmatisation toujours plus forte et d'un discours gouvernemental offensif contre le cannabis en général", s'est réjoui dans un communiqué le Collectif Alternative pour le cannabis à visée thérapeutique (ACT).

À lire aussi

En septembre, la légalisation du cannabis avait été qualifiée de "merde" par le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, farouche opposant à cette mesure. Les consommateurs de drogues sont soumis, depuis le 1er septembre, à une amende forfaitaire de 200 euros en France. 

Il faut que la France sorte de la préhistoire

Le rapporteur général de la mission Jean-Baptiste Moreau (LREM)

Dans le cadre d’un usage uniquement thérapeutique, les autorités s'étaient vues pressées d’agir au plus vite par les députés de la mission parlementaire en charge du sujet et plusieurs associations de malades. 

"Il faut que la France sorte de la préhistoire en matière de cannabis", une plante "qui est une drogue mais qui peut aussi être un médicament", a ainsi estimé le rapporteur général de la mission Jean-Baptiste Moreau (LREM).

Une trentaine de pays dans le monde ont d’ores et déjà autorisé le cannabis à des fins médicales, notamment le Canada, Israël ou encore le Portugal. En Europe, dès 2003, les Pays-Bas en ont été les pionniers dans ce processus de légalisation, suivi depuis par 22 pays (sur 27). 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/