1 min de lecture Canicule

Canicule : "Pour le moment, c'est relativement calme" aux urgences, dit le Dr Mathias Wargon

INVITÉ RTL - Le chef du service des urgences et du SMUR de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis (93) estime que la situation est complètement différente de celle de 2003.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Canicule : "Pour le moment, c'est relativement calme" aux urgences, dit le Dr Mathias Wargon Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi Journaliste RTL

45 degrés attendus dans le sud-est de la France ce vendredi 28 juin, 80 départements en vigilance canicule dont 4 en vigilance rouge, le pays traverse actuellement une intense vague de chaleur. Pour autant, les urgences ne sont pas débordées, en tout cas pour le moment, selon le Docteur Mathias Wargon. 

"On n'est pas du tout dans la canicule de 2003. Des coups de chaud, on va en avoir moins", affirme-t-il. Une évolution due "au travail de prévention réalisé depuis 15 ans".


Le chef du service des urgences et du SMUR de l'hôpital Delafontaine à Saint-Denis (93) explique qu'au sein de son établissement, cela reste "relativement calme". "Mais plus les jours passent, plus les organismes souffrent et plus on risque d'avoir du monde aux urgences", prévient-il. 

"C'est un stress de jour en jour. Les gens sont de plus en plus fatigués notamment les patients âgés ou avec des maladies chroniques. Le risque, c'est qu'ils arrivent aux urgences à partir d'aujourd'hui et jusqu'à lundi", poursuit le docteur. Mais si cela venait à se produire, son hôpital serait prêt à les accueillir. 

À lire aussi
La canicule (illustration) canicule
Canicule : 1.500 décès cet été, 10 fois moins qu'en 2003

"On s'est mis en ordre de marche dès lundi 24 juin, avec une cellule de crise par jour. On essaye de s'organiser, de faire des lits en aval c'est-à-dire après les urgences", détaille Mathias Wargon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Santé Hôpitaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants