1 min de lecture Canicule

Canicule : Agnès Buzyn écarte l'idée d'une prime dans les hôpitaux

Cette prime avait été réclamé par le syndicat FO qui estimait que les agents des hôpitaux étaient confrontés à une "augmentation importante de leur charge de travail".

Agnès Buzyn, le 3 juillet 2019
Agnès Buzyn, le 3 juillet 2019 Crédit : ludovic MARIN / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

"Les urgences ne sont pas débordées", a expliqué Agnès Buzyn mercredi 24 juillet. La ministre de la Santé a écarté l'idée d'octroyer une "prime canicule" aux personnels des hôpitaux en raison des fortes chaleurs. Cette prime avait été réclamé par le syndicat FO des services publics et de santé qui estimait que les agents des hôpitaux étaient confrontés à une "augmentation importante de leur charge de travail", due aux fortes chaleurs.

Le syndicat avait notamment rappelé que le ministère de la Santé avait débloqué une prime similaire de 90 à 130 euros après la canicule de 2003. "Effectivement, en 2003 les urgences avaient été absolument débordées par les personnes âgées, car il n'y avait pas de plan canicule", a répondu Agnès Buzyn mercredi sur France Inter.

La ministre a estimé que la prise en charge des seniors a été mieux anticipée pour cet épisode caniculaire. En juin, le nombre de passages aux urgences liés à la chaleur "représentait à peu près 3% des passages aux urgences", a-t-elle souligné. Agnès Buzyn a rappelé que les personnels non médicaux des hôpitaux bénéficiaient depuis d'une prime de 100 euros net par mois depuis juillet, "pour prendre en compte les risques et incivilités auxquels ils sont soumis au quotidien".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canicule Hôpitaux Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants