1 min de lecture Santé

"Candida auris" : le champignon microscopique qui menace la santé publique

Il provoque des symptôme ordinaires mais qui peuvent être mortels pour les personnes dont les défenses immunitaires sont faibles.

Le champignon "Candida auris" modélisé par un ordinateur.
Le champignon "Candida auris" modélisé par un ordinateur. Crédit : KATERYNA KON/SCIENCE PHOTO LIBRARY/AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Ce champignon crée la panique dans le monde médical. "Candida auris", une espèce de levure, est un champignon microscopique qui résiste à tous les traitements anti-fongiques. Il est a l'origine de l'une des infections fongiques les plus dangereuses, peut-on lire dans une tribune du New York Times

Ce champignon est en "démultiplication", ce qui ajoute "une dimension inédite et terrifiante à un phénomène qui sape un pilier de la médecine moderne", écrit le journal américain. Insensible aux antifongiques, il est donc particulièrement dangereux lorsqu'il touche une personne dont les défenses immunitaires sont affaiblies. 

Le journal critique particulièrement le fait que personne ne parle publiquement de ce phénomène. Alors que plusieurs cas d'infections graves ont déjà eu lieu. Il cite notamment l'hôpital royal Brompton à Londres, qui a fermé 10 jours en 2016 pour être décontaminé, ou encore un hôpital de Valence en Espagne où 372 personnes ont été contaminées entre 2016 et 2017. 

Des symptômes ordinaires

Le quotidien américain rappelle les symptômes causés par "Candida auris" : "fièvre, courbatures et fatigue". Des symptômes ordinaires donc, mais qui peuvent s'avérer fatals s'ils touchent une personne qui est déjà en mauvaise santé. 

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

Pour trouver les raisons de la prolifération de ce "super-champignon", il faut certainement se tourner vers l'agriculture. En effet, toujours selon les auteurs de la tribune du New-York Times, les produits antifongiques sont largement utilisés dans la culture des sols. "Candida auris" s'est ainsi adaptée et a appris à résister à ces produits sensés le détruire. Mais cela reste une hypothèse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Bactérie toxique Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants