1 min de lecture Enquête

Décès dans un Ehpad : une "toxi-infection alimentaire" détectée

L'analyse des repas des cinq pensionnaires d'un Ehpad de Lherm, décédés dimanche 31 mars, a permis la détection d'une "toxi-infection alimentaire", a déclaré le procureur de Toulouse. La bactérie responsable n'est pas encore identifiée.

L'Ehpad de La Chêneraie (Lherm), où sont décédées cinq personnes le dimanche 31 mars 2019
L'Ehpad de La Chêneraie (Lherm), où sont décédées cinq personnes le dimanche 31 mars 2019 Crédit : ERIC CABANIS / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
et AFP

L'enquête sur les causes de la mort de cinq résidents d'une maison de retraite survenue dimanche 31 mars à Lherm, près de Toulouse, a permis de détecter une "toxi-infection alimentaire", a annoncé jeudi le procureur de Toulouse, Dominique Alzéari.  

Cependant, il n'y a pas de précision dans l'immédiat sur les bactéries incriminées, a indiqué le procureur lors d'un point de presse, affirmant par ailleurs que "rien ne permet d'objectiver un acte volontaire". Il a également annoncé qu'une information judiciaire allait être prochainement ouverte mais qu'il était "trop tôt pour rechercher des responsabilités individuelles".  

Dès l'annonce du drame, survenu après le repas du dimanche soir dans l'établissement ouvert depuis 2006, l'Agence régionale de Santé (ARS) avait déclaré que la suspicion première était celle d'une intoxication alimentaire, les pensionnaires malades ayant été pris de vomissements. L'enquête s'est basée sur l'analyse bactériologique des restes de plats - dont une salade périgourdine selon La Dépêche du midi - mixés en amont. 

Deux décès sont dus à un choc toxique

Les autopsies des cinq victimes, quatre femmes et un homme âgés de 72 à 95 ans, indiquent que "deux décès sont dus à des arrêts respiratoires après un choc toxique", tandis que les analyses se poursuivent pour les trois autres, a ajouté le procureur. "Il n'y a pas d'étouffement objectivé par autopsie", a-t-il ajouté, alors que La Dépêche du midi avait évoqué comme possible cause de certains décès des étouffements provoqués par les vomissements. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Maisons de retraite Toulouse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797364365
Décès dans un Ehpad : une "toxi-infection alimentaire" détectée
Décès dans un Ehpad : une "toxi-infection alimentaire" détectée
L'analyse des repas des cinq pensionnaires d'un Ehpad de Lherm, décédés dimanche 31 mars, a permis la détection d'une "toxi-infection alimentaire", a déclaré le procureur de Toulouse. La bactérie responsable n'est pas encore identifiée.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/deces-dans-un-ehpad-une-toxi-infection-alimentaire-detectee-7797364365
2019-04-04 17:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AFZVEgPG2azzA7Pym8XdAA/330v220-2/online/image/2019/0404/7797364518_l-ehpad-de-la-cheneraie-lherm-ou-sont-decedees-cinq-personnes-le-dimanche-31-mars-2019.jpg