4 min de lecture Carlo Ancelotti

Real - Barça : les Catalans remportent un Clasico exceptionnel

COMPTE-RENDU - Le FC Barcelone est allé s'imposer 4-3 sur le terrain du Real Madrid lors de la 29e journée de la Liga, et a relancé la course au titre.

>
Real Madrid-FC Barcelona : le résumé en vidéo Crédit Image : LLUIS GENE / AFP |
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Les superlatifs vont sans doute manquer pour qualifier la rencontre qui a opposé le Real Mardrid au FC Barcelone lors du Clasico. Le scenario, la qualité de jeu et l'ambiance furent à la hauteur de la réputation planétaire de l'affiche. Le mano a mano entre les deux équipes de stars n'a pas déçu, et c'est le patron catalan qui s'est imposé.

On attendait le Real pour tuer le suspens dans cette Liga, mais ce sont les champions en titre qui ont réussi à relancer la course à la première place, en démontrant aussi que le groupe avait encore de la substance et de quoi faire trembler l'Europe.

Une première période de rêve

Dès la 4e minute, sur une perte de balle de Ronaldo, Messi lança Neymar dont la frappe trouvait les gants de Diego Lopez. Dans la foulée Benzema ratait une frappe dans la surface à la suite d'une passe de Modric. Après 4 minutes, le match était lancé, si bien qu'Inesta ouvrit marque à la 7e après un service en or de Messi. L'Espagnol trompa Lopez d'une frappe puissante dans la surface. Le gros coup dur ne stoppa pas les velléités du Real, et Benzema aurait pu répondre vite au Barça. A la 13e, Di Maria offrait un caviar au Français face au but mais sa frappe s'envola. Presque immanquable, en tout cas tout autant que celui de Messi, lancé par une merveille d'offrande de Xavi, mais le quadruple Ballon d'Or frappa à côté. Á la fin du premier quart d'heure, un 3-2 n'aurait pas été impossible !
 
Le Barça reprit ses habitudes avec une attirance pour la possession et un pressing haut des Madrilènes qui lui procurait aussi l'occasion de trouver des espaces dans le dos, le Real n'avait pas de maîtrise et espérait faire très mal en contre. Mais c'est sur une attaque placée que Benzema, servi par un bijou de centre de Di Maria, devança Mascherano pour marquer de la tête. L'attaquant des Bleus faisait un match de grand niveau. Trois minutes plus tard, Marcelo donnait à Di Maria qui dédoubla dans la surface, le centre de l'Argentin trouva Benzema qui profitait d'un Piquet dans le vent pour contrôler du genou et frapper de volée à bout portant (24e). Un doublé superbe qui mettait le Real devant. Ce match devenait dantesque. Benzema, encore après un centre d'un Di Maria insaisissable, frappait dans le but mais Piqué repoussait sur sa ligne.
 
Pendant le dernier quart d'heure, le Barça fit tout pour revenir, et comme d'habitude le meilleur joueur du monde ramena les siens. Passe sublime de l'Argentin dans la surface pour Neymar, qui remettait entre 3 Merengue à son coéquipier dont la frappe placée du gauche trompait Diego Lopez. Quel match ! A la pause, les fans de football étaient déjà repus.

Le Real perd Ramos et le match

Les 85 000 personnes au stade et les quelques 500 millions devant leurs écrans rêvaient sans doute de voir un second acte du même calibre, et il débuta avec les mêmes éléments. Les Catalans tenaient la balle et le Real tentait de presser pour ensuite utiliser sa formidable verticalité. A la 52e minute, Bale déchira le rideau adverse sur 25 mètres avant de donner à Benzema qui reprit sans contrôle, mais Valdes était sorti comme une bombe pour contrer la frappe. Une alerte qui allait devenir plus sérieuse lorsque Ronaldo effaça trois joueurs avant de tomber dans la surface…ou plutôt légèrement en dehors. Sans remord, Ronaldo transforma à ras de terre (55e).
 
Le Real se recroquevillait en deux lignes de 4 quand il fallait défendre mais sa projection vers l'avant était remarquable. Dans ses conditions, le replacement cette saison de Di Maria dans le cœur du jeu était un coup de génie, tant le gaucher avait un abattage colossal et cassait les lignes adverses avec facilité. Mais le match n'était plus le même dès la 64e, lorsque Ramos fut expulsé à la suite d'une faute dans la surface sur Neymar. Double peine et égalisation de Messi sur pénalty. Benzema, excellent ce soir, était sorti pour faire rentrer Varane.

À lire aussi
Angel Di Maria avec le PSG le 9 décembre 2017 Mercato
Mercato PSG : Di Maria avec Ancelotti au Napoli ?

Le Barça fit alors le siège de la surface adverse, et le Real repoussait comme il le pouvait et comptait sur un exploit de Bale ou Ronaldo pour réussir l'impossible. Et nul n'étant tenu à l'impossible, le coup de poignard survint à la 83e minute, lorsuqu'Iniesta bénéficia d'un pénalty sur une faute de Xabi Alonso. Une occasion unique pour Messi de réaliser un triplé, et il ne s'en priva pas. Le Real était battu, le Barça était redevenu grand, lui que l'on annonçait en fin de règne. Les Balugrana ont montré lors de ce match qu'ils ne comptaient lâcher leur sceptre, la fin de la Liga sera exquise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlo Ancelotti Cristiano Ronaldo FC Barcelone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants