2 min de lecture Coupe du monde 2022

Super Ligue : la Fifa peut-elle priver les joueurs de compétitions internationales?

FACT CHECKING - Les instances européennes et mondiales du football ont menacé les joueurs participant à la Super Ligue de leur interdire de jouer pour leurs équipes nationales. Une bataille juridique d'ampleur est à prévoir.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Super Ligue : la Fifa peut-elle priver les joueurs de compétitions internationales? Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Nicolas Barreiro

Une vingtaine des plus grands clubs de football dans une compétition fermée et ne s’affrontant qu’ensemble pour des matchs très rentables, ça fait trembler. Au moment où les sécessionnistes du protège-tibia annonçaient leur intention de faire bande à part, l’instance suprême du ballon rond, la FIFA sort le carton rouge. 

Cette concurrence l’inquiète. Dimanche soir un communiqué signé par les six confédérations, dont l’UEFA a été publié, expliquant que si le projet de Super Ligue se concrétise, les clubs concernés seront interdits de participation à toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leur équipe nationale.  

Une terrible menace, la France privée d’Antoine Griezmann, Paul Pogba ou Hugo Lloris au Mondial 2022 ? Toutefois, il existe un contre exemple, celui du patinage de vitesse.

Jurisprudence en vue ?

En décembre 2020, la Cour de justice de l’Union européenne a jugé "disproportionnée" la décision de l’Union internationale de patinage (ISU) de priver, entre autres sanctions, de Jeux Olympiques des patineurs de vitesse néerlandais prêts à disputer une compétition privée (Icederby). La fédération affirmait vouloir protéger l'intégrité de son sport. 

À lire aussi
Montpellier
Coupe de France : pourquoi une finale PSG-Monaco arrangerait l'OM, Lens et Rennes

Contrairement au foot, les deux compétitions ne rentraient pas en concurrence de calendrier. Allons donc plus loin et parlons économie puisque selon le spécialiste du droit européen, Jean-Louis Dupont interrogé par le journal l'Équipe, ces sanctions voulues par la FIFA et l’UEFA violent frontalement le droit de la concurrence puisque cette décision a pour objectif d’empêcher la création d’une compétition footballistique concurrente”. Le principe de concurrence est un des piliers de la construction européenne, possibilité d’une bataille juridique épique.

Même les États s'en mêlent. Lundi, le journal le Parisien annonçait avoir contacté l’Élysée qui parle de regarder "s’il n’est pas nécessaire de modifier le droit européen pour essayer de conforter l’UEFA dans les mesures qu’elle pourrait prendre". En gros, une directive européenne en faveur de l’UEFA. On ne sait pas si au final, tout cela donnera des meilleurs matches mais le sujet a réconcilié les chefs d’États européens, de Macron à Orban tous sont contre, le foot plus fort que les vaccins.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du monde 2022 Ligue des champions Euro 2020
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants