1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. VIDÉO - PSG : un système de fichage racial des joueurs mis en place de 2013 à 2017
2 min de lecture

VIDÉO - PSG : un système de fichage racial des joueurs mis en place de 2013 à 2017

ÉCLAIRAGE - Nouvelle affaire très embêtante pour le Paris Saint-Germain : selon des informations de RTL, la cellule recrutement du club de la capitale a fiché les futurs jeunes talents qu'elle avait dans le viseur.

Le logo du Paris Saint-Germain au Parc des Princes le 2 novembre 2018
Le logo du Paris Saint-Germain au Parc des Princes le 2 novembre 2018
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
PSG : un système de fichage racial des joueurs mis en place de 2013 à 2017
02:09
Christian Ollivier & Gregory Fortune

À regarder

Un fichage ethnique pour le recrutement du PSG
01:51

Après les récentes révélations sur le fair-play financier, une nouvelle affaire retentissante touche le Paris Saint-Germain, jeudi 8 novembre : un système de fichage racial. Le dossier est explosif. Le système a été mis en place de façon autonome par un homme, Marc Westerloppe, ancien joueur aujourd'hui membre du staff du club de Rennes, sous la responsabilité à l'époque du directeur sportif Olivier Létang, actuel président du club rennais.

De source proche du club, les faits se sont déroulés de 2013 à fin 2017. Ce système incitait 15 "scouts", des recruteurs partis en région, à établir des fiches sur quatre catégorie de jeunes joueurs susceptibles de venir rejoindre les équipes ou le centre de formation du PSG : "des Français, des Antillais, des Africains, des Maghrébins".

Ces mêmes sources internes au club permettent également de préciser que l'origine du joueur repéré se retrouvait en haut à droite de la fiche, avec même à une époque le sigle du RC Lens, là où Marc Whesterlope avait lancé ce mode de repérage discriminatoire et illégal. Il aurait même établi qu'à propos d'un joueur il avait été conclu cette petite annotation : "il faut moins de noir, plus de mixité", sous entendu plus de blancs. 

Enquête interne actuellement diligentée

Lorsque l'affaire éclate en interne au PSG, Marc Westerloppe est convoqué par le club. Un procès verbal a établi les agissements de cette cellule de recrutement, mais l'intéressé se serrait bien défendu et a prétendu ne jamais avoir imaginé un tel système. L'actuel directeur général du PSG, Jean-Claude Blanc, a redéfini les valeurs du club et l'affaire en reste là. La cellule de recrutement s'est dissoute d'elle-même en juillet 2018. Sur les 15 recruteurs régionaux, 12 ont vu leur contrat s'arrêter.

À lire aussi

Une enquête interne est diligentée actuellement même au sein du club avec l'aide d'un important cabinet d'avocats afin d'éplucher tous les échanges, tous les mails permettant de viser les responsabilités. Contacté, le PSG se défend de toute discrimination et attend aussi d'autres éventuelles révélations du site Mediapart.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/