1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG-Nantes : comment les Canaris ont réussi à infliger une 7e défaite aux Parisiens
3 min de lecture

PSG-Nantes : comment les Canaris ont réussi à infliger une 7e défaite aux Parisiens

ÉCLAIRAGE - Pourtant devant à la pause, le PSG s'est incliné pour la deuxième fois de suite à domicile en Ligue 1 (1-2), dimanche 14 mars. 19e au coup d'envoi, les Nantais n'en espéraient certainement pas tant.

Abdoul Kader Bamba et Marcus Coco se congratulent sous les yeux de Kylian Mbappé le 14 mars 2021 au Parc des Princes
Abdoul Kader Bamba et Marcus Coco se congratulent sous les yeux de Kylian Mbappé le 14 mars 2021 au Parc des Princes
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Une septième défaite en 29 journées quand Lille n'en compte sur deux et Lyon trois, la deuxième de la saison face à un club classé 19e au coup d'envoi, la troisième de Mauricio Pochettino en 12 rencontres de championnat : alors qu'il avait une occasion en or de s'emparer de la première place de la Ligue 1, le PSG s'est incliné à domicile face à Nantes (1-2), dimanche 14 mars.

Avant de recevoir les Lillois en Coupe de France et surtout l'OL puis le Losc en championnat, les Parisiens restent bloqués à la 2e place (60 points) à trois longueurs du leader et à égalité avec les Lyonnais ; Monaco est 4e (56 points). Rappelons qu'en fin de saison seuls les deux premiers seront directement qualifiés pour la prochaine Ligue des champions. Le 3e devra en théorie en passer par deux barrages en matches aller-retour.

Paris a encore neuf journées et donc deux confrontations directes avec ses rivaux pour éviter l'accident industriel. Mais ce nouveau joker grillé confirme la difficulté au Parc des Princes cette saison (quatre revers en L1) et la difficulté à enchaîner après la Ligue des champions. Comme face à Monaco (0-2) après le récital en 8e aller contre le Barça, Mbappé et consorts ont monopolisé le ballon face à Nantes (74,2% de possession), quatre jours après le 8e retour, mais ont manqué de tranchant dans la finition.

Mbappé, symbole du naufrage

Certes, Paris a ouvert le score en fin de première période face aux Canaris grâce à Julian Draxler (42e). Mais contre une formation regroupée, avec une défense à cinq, prête physiquement et qui a continué à croire en ses chances de ramener un point, les hommes de Pochettino ont déçu dans la construction et ne se sont finalement créé que très peu d'occasions franches. À l'inverse, ceux d'Antoine Kombouaré ont été cliniques en seconde période.

À lire aussi

59e minute : Randal Kolo Muani hérite d'une mauvaise passe latérale en retrait de Mbappé aux 20 m, crochète Marquinhos et fusille Navas d'une frappe puissante du droit. 71e : long dégagement du gardien Alban Laffont, déviation de la tête de Abdoulaye Touré pour le même Kolo Muani, qui échappe à Presnel Kimpembe et sert Moses Simon pour le but du 2-1. Lafont a ensuite sorti la dernière velléité de Leandro Paredes de changer le sort du match (77e). 

Les cambriolages ont-ils eu un impact ?

Le portier nantais s'est également montré décisif devant Angel Di Maria (11e). La sortie de l'Argentin à l'heure de jeu alors que son domicile a été cambriolé a-t-elle pu avoir un impact sur ses coéquipiers ? "Ce n'est pas une excuse, mais il y a eu une baisse d'énergie inhabituelle", a constaté Pochettino. "Oui, on a parlé avec les joueurs, mais pas de ce qui s'est passé footballistiquement". 

Le directeur sportif Leonardo est venu parler avec l'entraîneur en plein match pour faire sortir l'ailier argentin. Mais l'exploit des Nantais résulte sans doute de leur performance, autant que de la faiblesse des Parisiens, toujours privés de Neymar. En outre, les Canaris auraient pu récolter un penalty dès la 20e quand Kimpembe a écarté du bras Kolo Muani. Mais l'arbitre ne l'a pas jugé ainsi, conforté par son assistance vidéo. 

Cette décision a aiguillonné les Nantais. Keylor Navas a sorti une grosse parade (30e) face à Ludovic Blas, sur la lancée de son match brillant contre le Barça. Mais c'est bien Nantes (qui grimpe à la 18e place) qui s'impose au Parc des Princes pour la première fois depuis la saison 2002-2003. Le PSG, lui, ne s'était plus incliné sur sa pelouse deux fois de suite en championnat depuis novembre 2012. Sabordage ?

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/