2 min de lecture Paris Saint-Germain

PSG : ce que l'on sait sur les primes liées aux buts de Neymar et Cavani

ÉCLAIRAGE - Si elle est sans doute marginale, il y a probablement une question d'argent derrière la querelle qui oppose le Brésilien et l'Uruguayen.

Neymar frappe un coup franc sous les yeux d'Edinson Cavani, le 17 septembre 2017 au Parc des Princes
Neymar frappe un coup franc sous les yeux d'Edinson Cavani, le 17 septembre 2017 au Parc des Princes Crédit : JOHN SPENCER/SIPA
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

L'affaire du "penaltygate" au PSG sera-t-elle réglée mercredi 20 septembre, près de trois jours après une fin de match sous haute tension entre Neymar et Edinson Cavani ? Les deux attaquants du PSG ont rendez-vous en début d'après-midi, à l'heure de la reprise de l'entraînement, pour s'expliquer. 

Devraient être présents à cette réunion l'entraîneur Unai Emery, le directeur sportif Antero Enrique et probablement son adjoint, l'ancien joueur Maxwell. Leur mission : crever l'abcès, aplanir les différends entre le Brésilien et l'Uruguayen et trouver une solution qui conviennent à tout le monde, à commencer par le club. Pas une mince affaire.

En conférence de presse après la victoire contre Lyon (2-0), Emery a livré son sentiment sur la question. "Les penaltys sont à frapper par quelques joueurs, l'un est Cavani et l'autre est Neymar. Il faut un gentlemen's agreement sur le terrain (...) Après, on va s'arranger en interne pour les penaltys qui arrivent, parce que je crois que les deux sont capables de les tirer, et je veux que les deux se mélangent pour frapper les penaltys".

Les indiscrétions divergent

L'an passé, après le départ de Zlatan Ibrahimovic, Cavani était l'unique préposé à l'exercice. 7 de ses 35 réalisations en Ligue 1 l'avaient été sur penalty. À la fin de la saison, "El Matador" terminait meilleur buteur du championnat de France pour la première fois avec... 7 longueurs d'avance sur le Lyonnais Alexandre Lacazette.

À lire aussi
Lionel Messi avec le Barça devant le Manchester City de John Stones le 1er novembre 2016 Mercato
Messi : Manchester City a toujours une longueur d'avance sur le PSG

Ce titre de meilleur buteur lui a-t-il rapporté une prime supplémentaire ? Cette querelle avec Neymar est-elle aussi liée à une question d'argent, au delà de l'obsession de tout attaquant d'empiler les buts pour maintenir intacte et augmenter sa confiance ? Les indiscrétions divergent sur le sujet.

L'Équipe croit savoir que le contrat de Cavani mentionne un bonus d'un million d'euros s'il termine en effet au sommet de la hiérarchie des goleadors de la Ligue 1. Mais pour Le Parisien, aucune prime de cette sorte n'existe dans le nouveau contrat paraphé au printemps. En revanche, son 25e but toutes compétitions confondues lui rapporterait une rallonge (il en est déjà à 9 en 7 matches).

Neymar vise le Ballon d'Or

Concernant Neymar, rien n'a encore filtré en la matière, ni clause(s) ni chiffre(s) en dehors de la clause libératoire de 222 millions d'euros, d'une prime à la signature non connue et d'un salaire de 35 millions net par an. Ce que l'on sait, en revanche, c'est que la star brésilienne a quitté le FC Barcelone avec l'ambition de remporter le Ballon d'Or. 

Il lui faut pour cela marquer un maximum, comme le font Cristiano Ronaldo au Real et Lionel Messi au Barça depuis des années. Il devra aussi et surtout remporter la Ligue des champions. Un objectif a priori plus aisé à réaliser avec un Cavani en grande forme que sans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Germain Ligue 1 Uber Eats Neymar
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants