3 min de lecture Sondage

Mediapro/Téléfoot : 60% des Français estiment que la LFP ne doit pas négocier

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL porte samedi 17 octobre sur le conflit qui oppose la Ligue de football professionnel au diffuseur principal de la Ligue 1.

La chaîne Téléfoot, lancée par Mediapro, est le nouveau diffuseur principal de la Ligue 1
La chaîne Téléfoot, lancée par Mediapro, est le nouveau diffuseur principal de la Ligue 1 Crédit : AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et Le Service des Sports

13% des Français sont abonnés à une (8%) ou plusieurs (5%) chaînes payantes pour regarder du football à la télévision. 30% ne regardent les matches que lorsqu'ils sont diffusés en clair. Ceux qui sont prêts à payer annoncent en moyenne un budget de l'ordre de 20 euros, alors que ceux qui payent déjà dépensent en moyenne 25 euros.

60% des sondés parmi le grand public estiment que la Ligue de football professionnel ne doit pas accepter de renégocier son contrat avec le diffuseur Mediapro, qui a refusé de payer son échéance d'octobre pour un montant de 172 millions d'euros, un chiffre qui descend à 52% chez les amateurs de football.

Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL. L'enquête a été réalisée sur internet, selon la méthode des quotas, les mercredi 14 et jeudi 15 octobre 2020 auprès d'un échantillon de 1.004 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus, dont 404 amateurs de football.

1. 13% d’abonnés à une chaîne payante

Pendant de longues années, Canal+ a monopolisé l’essentiel du football payant en France. Les amateurs avaient ainsi accès au championnat de France et à la Ligue des Champions en s’abonnant à une unique chaîne. Mais depuis le début des années 2010, ils ont dû multiplier les abonnements ou faire des choix parmi les différentes offres : BeIn, RMC sport, Canal+ et désormais Téléfoot, la chaîne lancée en août par Mediapro.

À lire aussi
Olivier Giroud et Thierry Henry à l'entraînement avec Arsenal le 25 novembre 2013 sondage
Équipe de France : 55% des Français pensent que Giroud détrônera Henry

En cette fin d’année 2020, 13% des Français sont abonnés à au moins une chaîne payante : 8% ont un abonnement, 5% en ont plusieurs. On trouve davantage d’abonnés chez les hommes (18%), les moins de 35 ans (22%) et évidemment davantage chez les amateurs de football (27%) et surtout chez les fans de football (48%).

L’essentiel des Français qui regardent du foot à la télé le font en clair (30%). 53% n'en regardent pas du tout. 3% confient se rendre sur des sites de streaming illégal ou passer par l’IPTV.

Foot à la télé : 13% d'abonnés à une chaîne payante
Foot à la télé : 13% d'abonnés à une chaîne payante Crédit : Odoxa pour RTL

2. Budget moyen envisagé de 20 euros

Ces chiffres soulignent le faible potentiel du marché français dans un contexte d’ultra-concurrence. Seuls 5% de nos concitoyens sont des multi-souscripteurs, soit 2,5 millions de personnes. Ce vivier, le plus élevé possible, correspond aux prévisions qu’avait fait Mediapro pour assurer sa rentabilité. Mais il aurait fallu séduire l’intégralité de ce potentiel, un pari ambitieux.

D’autant que dans ce marché restreint, les consommateurs ciblés n’ont pas un budget illimité. En moyenne, les Français qui regardent du football et sont prêts à payer pour, affirment qu’ils sont prêts à y consacrer 20 euros par mois. Même ceux qui sont déjà abonnés disposent d’un budget assez limité (25 euros), soit très exactement le montant de l’abonnement à Téléfoot.

Foot payant à la télé : budget moyen envisagé de 20 euros
Foot payant à la télé : budget moyen envisagé de 20 euros Crédit : Odoxa pour RTL

3. La LFP ne doit pas renégocier

À peine lancée, la nouvelle chaîne Téléfoot a déjà créé un cataclysme dans le paysage footballistique français. Estimant que la saison en cours est largement affectée par la Covid-19Mediapro souhaite un délai de paiement de son engagement et renégocier le prix des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 avec la Ligue de football professionnel.

En riposte, la LFP a mis en demeure son diffuseur et refuse de renégocier le contrat qui les lie jusqu’en 2024. Dans ce combat juridique qui s’annonce, les Français soutiennent pour le moment la Ligue. 60% d’entre eux pensent qu’elle ne doit pas négocier.

Les amateurs de football la soutiennent aussi mais sont plus réservé : 47% estiment qu’elle doit négocier et 52% qu’elle ne doit pas le faire. Plus inquiets pour l’avenir, ils considèrent probablement qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.

Droits télé : la LFP ne doit pas renégocier
Droits télé : la LFP ne doit pas renégocier Crédit : Odoxa pour RTL

4. Inquiétude pour l'avenir du foot français ?

Ce conflit entre la LFP et Mediapro pose d’importantes difficultés aux clubs français. En moyenne, les droits TV représentent environ la moitié de leur budget annuel et pour certains, cela peut même atteindre les trois-quarts de leurs finances. Si aucune solution n’était trouvée, certains clubs se retrouveraient dans une situation inextricable, d’autant que les recettes des billetteries sont au plus bas en période de crise sanitaire.

Les amateurs de football sont pour le moment encore majoritairement optimistes. 53% d’entre eux ne sont pas inquiets pour l’avenir du football français. Mais les fans, peut-être mieux informés sur les tenants et aboutissants du dossier, voient l’avenir de manière plus sombre : 63% d’entre eux s’inquiètent.

Inquiétude pour l'avenir du foot français ?
Inquiétude pour l'avenir du foot français ? Crédit : Odoxa pour RTL
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sondage Équipe de France de football Zinédine Zidane
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants