1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Marseille : le maire Benoît Payan veut vendre le stade Vélodrome
2 min de lecture

Marseille : le maire Benoît Payan veut vendre le stade Vélodrome

Le stade de l'OM a été rénové en 2014 pour 268 millions d'euros, mais la ville de Marseille est dans une situation financière catastrophique selon un audit rendu par le cabinet Deloitte.

Au stade Vélodrome de Marseille le 22 octobre 2017
Au stade Vélodrome de Marseille le 22 octobre 2017
Crédit : Valery HACHE / AFP
Louis Chahuneau & AFP

À Marseille, à chaque jour son lot de surprises. Après la démission de l'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas cette semaine et l'attaque du centre d'entraînement le week-end denier, voilà que le nouveau maire socialiste de la ville, Benoît Payan souhaite vendre le stade Vélodrome.

"Le stade, je veux le vendre parce qu'il nous coûte trop d'argent. Je veux le vendre parce que c'est une gabegie financière", a expliqué mercredi 3 février l'édile lors d'un échange sur Facebook avec des internautes. Benoît Payan, qui a pris la succession de la maire élue Michèle Rubirola en décembre 2020, a aussi rappelé qu'il s'était déjà exprimé en ce sens lorsqu'il était dans l'opposition.


"Je le ferai si je trouve un acheteur. Et je me débrouillerai dans les mois, les années qui viennent pour trouver un acheteur. Le stade, c'est plus possible. Niet, terminé. 15 millions d'euros de la poche des Marseillaises et des Marseillais pendant 30 ans, terminé", a-t-il déclaré.

Une rénovation à 268 millions d'euros achevée en 2014

Le nouveau stade Vélodrome devait pourtant marquer le renouveau de l'Olympique de Marseille. En 2014, le second plus grand stade du pays (67.000 places) après le Stade de France (80.000 places) a été rénové pour environ 268 millions d'euros, avec notamment la construction d'un toit.

À lire aussi

En novembre dernier, la chambre régionale des comptes avait déjà estimé que le loyer versé à la ville par l'Olympique de Marseille était trop faible. Il faudrait qu'il passe à 8 millions d'euros par an, contre 5 aujourd'hui, écrivaient les magistrats dénonçant également les 52,2 millions d'euros de subventions versées entre 2012 et 2017.

Début février, le cabinet Deloitte, missionné par la nouvelle municipalité a rendu l'audit sur la gestion financière de la ville de Marseille et le résultat est "catastrophique", selon Benoît Payan. Le rapport pointe notamment une mauvaise gestion du patrimoine immobilier et des dépenses inutiles mais surtout le poids effarant de la dette. Les seuls remboursements liés aux intérêts de la dette coûtent chaque année 46 millions d'euros à la municipalité "qui correspondent aux intérêts cumulés des six plus grandes villes françaises".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/