1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Ligue des champions : pourquoi Lyon-Shakhtar se joue à huis clos
2 min de lecture

Ligue des champions : pourquoi Lyon-Shakhtar se joue à huis clos

ÉCLAIRAGE - Comme Marseille face à Francfort deux semaines auparavant, l'OL va jouer dans un stade quasiment vide, mardi 2 octobre (21h).

Les Lyonnais à l'entraînement au Groupama Stadium en janvier 2016
Les Lyonnais à l'entraînement au Groupama Stadium en janvier 2016
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Gregory Fortune & AFP

Début de saison rime cette année avec sanction pour les deux Olympiques en coupe d'Europe. Comme Marseille il y a deux semaines face à l'Eintracht Francfort en Europa League, Lyon accueille le Shakhtar Donetsk à huis clos, dans un stade (quasiment) vide, mardi 2 octobre en Ligue des champions.

Le 23 août, le club lyonnais a été sanctionné par l'UEFA à deux matchs européens à huis clos, dont un assorti d'un sursis de deux ans, à la suite d'incidents en marge d'un match contre le CSKA Moscou (2-3) le 15 mars dernier en Europa League. L'OL avait également été condamné à une amende de 100.000 euros. 

La commission de discipline de l'instance européenne a retenu les charges de "lancement d'objets, déclenchement de feux d'artifice, troubles dans le stade, escaliers bloqués et un comportement raciste". L'appel n'ayant rien donné, le club de Jean-Michel Aulas a décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS). En vain.

Manque à gagner estimé à 4,5 millions d'euros

C'est donc bien dans une ambiance particulière qu'il va jouer son premier match de Ligue des champions au Groupama Stadium depuis le 7 décembre 2016 et la réception du Séville FC (0-0), qui n'avait pas permis de se qualifier pour les 8es de finale. Le manque à gagner avec ce match à huis clos est estimé à 4,5 millions d'euros. Sportivement, le huis clos n'avait pas souri à l'OM face à Francfort : défaite 2-1.

À écouter aussi

"Avec ou sans public, il faudra livrer un match aussi bon qu'à Manchester City (pour) faire fructifier notre victoire là-bas", a souhaité l'entraîneur de Lyon Bruno Génésio à la veille de cet OL-Shakhtar Donetsk. "Même si l'ambiance est particulière à huis clos, il y a trois points en jeu. Le Shakhtar est une équipe dangereuse avec ou sans public. Il ne faut pas la mésestimer", a-t-il encore prévenu. 

Il faut accepter la sanction et trouver la motivation

Bruno Génésio, entraîneur de Lyon

"C'est regrettable pour tout le monde, a poursuivi le coach de 52 ans. Un match de football doit se jouer devant du public et c'est la raison pour laquelle on aime les grands matches. Il faut accepter la sanction et trouver la motivation même si le climat sera un peu particulier". 

Pour son homologue, le Portugais Paulo Fonseca, "jouer à huis clos ne sera pas avantageux. J'aurais préféré venir à Lyon avec des supporters lyonnais dans le stade et beaucoup de bruit pour avoir un stade plein. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/