4 min de lecture Équipe de France de football

France-Galles : Fekir, Martial et Thauvin à quitte ou double

ÉCLAIRAGE - Des 24 joueurs retenus par Deschamps pour les matches amicaux des 10 et 14 novembre, en Allemagne, ces trois-là sont particulièrement attendus par le sélectionneur.

Nabil Fekir à l'entraînement à Clairefontaine le 7 novembre 2017
Nabil Fekir à l'entraînement à Clairefontaine le 7 novembre 2017 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Le premier flambe avec son club jusqu'à faire disjoncter certains supporters des Verts mais n'a jamais brillé en Bleu. Le deuxième profite des blessures pour effectuer son retour à Clairefontaine après 14 mois d'absence. Le troisième n'a pour l'instant eu droit qu'à dix petites minutes sous le maillot frappé du coq mais est systématiquement appelé depuis mars 2017. Pour Nabil Fekir, Anthony Martial et Florian Thauvin, une place dans le groupe France qui ira au Mondial l'été prochain se joue lors de ce rassemblement de novembre. 

Si parmi les trois éléments offensifs, seul Martial semble amené à débuter face au Pays de Galles, vendredi 10 novembre au Stade de France, Fekir et Thauvin bénéficieront à coup sûr d'un temps de jeu conséquent en deuxième période. Ce sera pour eux LE moment de convaincre Didier Deschamps de leur utilité. Car en Allemagne quatre jours plus tard, il y a de fortes chances que le sélectionneur s'appuie le plus longtemps possible sur une équipe la plus proche de son 11 type - compte tenu néanmoins des nombreuses absences. Ensuite, les Bleus ne se reverront qu'un fois avant l'annonce de la liste finale, en mars.

Fekir plus qu'un remplaçant à Griezmann ?

Attention, Nabil Fekir déboule lancé, fort de statistiques impressionnantes avec Lyon en Ligue 1 (11 buts dont 4 doublés, 3 passes décisives). De là à se poser en concurrent de l'indéboulonnable d'Antoine Griezmann dans un schéma en 4-2-3-1 avec un meneur de jeu ? Deschamps n'a pas fui la question, et c'est déjà une incroyable victoire pour le gaucher de 24 ans.

"Une concurrence poste pour poste avec Antoine ? Oui, ils ont un peu le même registre, mais pas les mêmes qualités, ajoute le sélectionneur. Nabil a l'explosivité, un registre différent par rapport à tous les autres joueurs offensifs. Il a cette capacité d'éliminer dans les petits espaces, même avec plusieurs joueurs devant lui. Antoine est plus dans la touche technique, souvent disponible, il fait jouer les autres. Il a cette capacité à aller plus dans profondeur que Nabil sans ballon".

Une concurrence poste pour poste avec Antoine ? Oui, ils ont un peu le même registre

Didier Deschamps
Partager la citation
À lire aussi
N'Golo Kanté, Antoine Griezmann, Didier Deschamps, Corentin Tolisso et Kylian Mbappé à Tirana le 17 novembre 2020 équipe de France de football
Équipe de France : tirage, matches, liste... Le programme d'ici à l'Euro 2020

Lancé en Bleu en mars 2015 à 21 ans, Fekir honore sa troisième entrée en jeu d'un premier but trois mois plus tard. À la fin de l'été, Deschamps lui offre une première titularisation en attaque aux côtés de Karim Benzema avec Paul Pogba en soutien. Moins de 13 minutes plus tard, numéro 11 dans le dos, il s'écroule seul sur la pelouse de Lisbonne. Verdict terrible : rupture des ligaments croisés, sept mois d'absence, pas d'Euro. 

De retour fin 2016 dans le groupe, il est écarté, sportivement cette fois, jusqu'à fin août 2017. Contre le Luxembourg (0-0), il ne parvient à mettre à profit ses 10 minutes en fin de match. C'est depuis son canapé qu'il suit le sprint final des Bleus dans la course à la qualification. Depuis, "il a confirmé qu'il était revenu à son meilleur niveau", constate Deschamps. Fekir a toutes les cartes en main pour être du voyage en Russie. Et peut-être même beaucoup plus.

Martial, la deuxième chance

Anthony Martial en septembre 2016 avec les Bleus
Anthony Martial en septembre 2016 avec les Bleus Crédit : CIAMBELLI/SIPA

Des trois, Anthony Martial est le plus jeune (21 ans), mais le plus capé en équipe de France avec 15 sélections (1 but en amical). Mais il n'a jamais montré grand chose chez les Bleus, en particulier durant l'Euro 2016. Laissé de côté par le sélectionneur quelques semaines plus tard, il revient à la faveur des blessures de Thomas Lemar et Dimitri Payet, et de son retour au premier plan à Manchester United dans un rôle de "super-sub". En six entrées dans le Championnat d'Angleterre, il a marqué quatre fois et offert deux passes décisives.

"Je le vois performant quand il sort du banc, mais je ne vais pas le cantonner au rôle de remplaçant, même si c'est important", souligne Deschamps. "C'est un jeune joueur qui a connu beaucoup de choses très tôt. Ce n'est pas sa dernière chance. Il a tout ce qu'il faut pour être au plus haut niveau. La qualité il l'a, mais il est plus ou moins déterminé. Il faut qu'il se batte avec sa propre nature. Il a tendance à être un peu relâché". Le message ne peut être plus clair. 

Thauvin attend son heure

Le Marseillais Florian Thauvin à la lutte avec le Dijonnais Jérémie Bela, en août 2017
Le Marseillais Florian Thauvin à la lutte avec le Dijonnais Jérémie Bela, en août 2017 Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP

Toujours placé, jamais gagnant. Ainsi peut se résumer la carrière internationale de Florian Thauvin depuis sa première convocation en mars dernier. En chiffres, cela donne une seule entrée en jeu sur neuf possibles pour 10 minutes seulement en fin de match en amical contre le Paraguay en juin (5-0). À l'instar de Martial, le Marseillais de 24 ans profite de la conjoncture d'une absence, celle d'Ousmane Dembélé, et de ses performances en club pour être là en cette fin 2017. 

Pilier de l'OM avec cinq buts et cinq passes décisives cette saison en Ligue 1, dont un doublé contre Caen lors de la précédente journée et un but qui a failli offrir la victoire à l'OM lors du "Clasico", "FloTov" sait que la concurrence sera rude sur la route du Mondial. Quand Deschamps déclare que "c'est encore le moment de pouvoir donner du temps de jeu, peut-être pas à tous les joueurs, mais à un bon nombre", impossible d'imaginer que l'ailier droit n'en profite pas. À Marseille, la pression ne lui fait pas peur. Et en Bleu ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Matches amicaux Nabil Fekir
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants