1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. FC Barcelone : comment le géant catalan est tombé aussi bas en Ligue des champions
3 min de lecture

FC Barcelone : comment le géant catalan est tombé aussi bas en Ligue des champions

ÉCLAIRAGE - Déjà giflé par le Bayern au Camp Nou (0-3) pour son premier match de poules, le Barça est tombé sur le même score à Lisbonne, mercredi 30 septembre. Pourra-t-il se relever pour rejoindre les 8es ?

Le Barça a coulé à Benfica le 30 septembre 21021 (3-0)
Le Barça a coulé à Benfica le 30 septembre 21021 (3-0)
Crédit : PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP
Gregory Fortune & AFP

Monument en péril. Deux semaines après avoir sombré dans son antre du Camp Nou face au Bayern Munich (0-3), une défaite lourde ni totalement inattendue ni totalement humiliante face à autre grand d'Europe, le FC Barcelone est tombé sur le même score à Lisbonne face au Benfica (3-0), mercredi 30 septembre lors de la deuxième journée de la phase de poules de Ligue des champions.

Pour trouver trace de deux revers de suite du Barça dans l'épreuve reine, il faut remonter à plus de 20 ans en arrière, lors de la saison 2000-20001 (3-0 à Besiktas, 0-2 contre l'AC Milan), alors que le tout jeune Lionel Messi, alors adolescent, venait d'atterrir en Catalogne. Cette saison, les hommes d'un Ronald Koeman toujours plus fragilisé n'ont toujours pas cadré un tir en, deux matches.

Avec 0 point, les voilà derniers d'un groupe E dominé par le Bayern (6 pts), devant Benfica (4 pts) et le Dynamo Kiev (1 pt). Les deux prochaines rencontres face aux Ukrainiens seront capitales pour rester dans la course à la qualification en 8es de finale. Le Barça s'y est systématiquement invité depuis la saison 2004-2005, et a remporté la "coupe aux grandes oreilles" à quatre reprises dans l'intervalle (2006, 2009, 2011, 2015).

Dette abyssale de 1,35 milliard d'euros

Encore demi-finaliste en 2019, le géant espagnol avait reculé d'un rang en 2020, écrabouillé par le Bayer, déjà, en quart (8-2). La saison dernière, il avait encore reçu une lourde gifle en 8e aller à domicile contre le PSG (1-4, 1-1 au retour). La déliquescence se poursuit après cet été marqué par le départ de l'enfant de la maison Lionel Messi et du retour de Antoine Griezmann en prêt à l'Athlético de Madrid.

À écouter aussi

Un an plus tôt, le Barça avait perdu Luis Suarez et Arturo Vidal. Confronté à une dette abyssale de 1,35 milliard d'euros, le club blaugrana n'a eu d'autres choix que de dégraisser son effectif pour libérer de la masse salariale et commencer à éponger les pertes.  Désormais, le projet est basé sur des jeunes : Frenkie De Jong, Ousmane Dembélé, Ansu Fati, Pedri, Sergiño Dest, Eric Garcia, Ronald Araujo... 

Tous ces titulaires ont moins de 25 ans et s'affirment comme le fil rouge du projet de Koeman. Mais de quel crédit dispose désormais le Néerlandais de 45 ans, engagé à l'été 2020 à la place de Quique Setien pour redresser un Barça qui prenait déjà l'eau ? À Lisbonne, ses choix pour tenter de redresser une équipe menée 1-0 après trois minutes de jeu ont été très mal accueillies en Catalogne. 

Koeman au centre des regards

Koeman a sorti son pilier défensif Gerard Piqué dès la demi-heure de jeu, par peur qu'il soit sanctionné d'un carton rouge. Il a fait descendre Frenkie de Jong en défense centrale, alors que son compatriote était le seul à porter le danger devant les cages lisboètes. Et Koeman a oublié son jeune prodige Ansu Fati sur le banc, lui qui venait de marquer pour son grand retour de blessure, le week-end dernier contre Levante. 

Selon le journal catalan Sport, le président Joan Laporta et ses proches conseillers se sont réunis dans les bureaux du club jusqu'à 4 heures du matin, après être rentrés de Lisbonne dans la nuit, pour décider de l'avenir de l'ex-sélectionneur "Oranje". Mais d'après Mundo Deportivo, aucune décision ne devrait être prise à chaud, surtout vu la proximité de l'affiche de Liga samedi (21h) face au champion d'Espagne en titre, l'Atlético Madrid d'Antoine Griezmann, qui a battu l'AC Milan sur le fil mercredi (2-1) en C1. 

Depay, Coutinho, Dembélé, Braithwaite...

Reste que quel que soit le sort réservé à Koeman, le Barça ne dispose de fait plus d'un effectif à la hauteur de son histoire. Qu'il semble loin le temps des Ronaldinho, Thierry Henry, Xavi, Iniesta, Carles Puyol... Cet été, la tête d'affiche du recrutement était le Néerlandais Memphis Depay, en fin de contrat à Lyon. Philippe Coutinho est, lui, revenu de son prêt au Bayern, mais les 120 millions d'euros investis sur lui en 2018 n'ont jamais été rentabilisé.

Idem avec Osumane Dembélé, qui a coûté près de 105 millions d'euros en 2017 mais enchaîne les blessures. Cet été là, le FC Barcelone ne pouvait qu'assister, impuissant, au départ de Neymar pour le PSG. La crise actuelle a-t-elle en partie débuté à ce moment-là ? Quatre ans plus tard, certains supporters catalans en sont presque à regretter la longue absence pour blessure de Martin Braithwaite, l'ancien attaquant danois de Toulouse qui ressemblait pourtant à l'erreur de casting lors de son arrivée en février 2020...

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/