1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : pourquoi il faut nuancer le bilan des Bleus au premier tour
2 min de lecture

Euro 2021 : pourquoi il faut nuancer le bilan des Bleus au premier tour

ÉCLAIRAGE - Premiers de leur groupe, invaincus, les champions du monde n'ont par ailleurs pas séduit offensivement et sont confrontés à une hécatombe au poste de latéral gauche.

Didier Deschamps et Lucas Digne le 23 juin 2021 à Budapest
Didier Deschamps et Lucas Digne le 23 juin 2021 à Budapest
Crédit : FRANCK FIFE / POOL / AFP
Euro 2021 : le bilan des Bleus au premier tour est à nuancer
01:43
Nicolas Georgereau & Gregory Fortune

Didier Deschamps est "très satisfait d'être au rendez-vous encore une fois". Bien qu'accrochés par le Portugal (2-2) pour leur troisième et dernier matches de poule, mercredi 23 juin à Budapest, les Bleus terminent en tête du groupe F, le fameux "groupe de la mort". Ils se dresseront devant la Suisse en 8es de finale, lundi 28 juin (21h) à Bucarest, alors que les Allemands héritent des Anglais et les Portugais des Belges.

Le premier tour des champions du monde peut se lire de deux façons. Les Bleus sont invaincus mais ils finissent par deux matches nuls. Et si Karim Benzema a trouvé le déclic, Kylian Mbappé est le seul du trio offensif avec Antoine Griezmann qui n'a pas marqué. Par ailleurs, le triangle censé faire chavirer l'Europe n'a pas montré grand-chose et le seul but marqué dans le jeu est venu d'une inspiration de... Paul Pogba pour Benzema. 

Le système de jeu n'a pas non plus été très convaincant. Mais les joueurs de Didier Deschamps se sont adaptés. "On a eu trois matches différents, à haute intensité, on n'a pas tout bien fait mais l'état d'esprit est là, a salué le sélectionneur (...) Le don de soi encore aujourd'hui, en plus de la qualité technique, a été quelque chose de fondamental".

Les blessures qui s'accumulent

Bougés puis menés et enfin accrochés par les Hongrois dans la fournaise de Budapest, les Bleus se sont montrés brouillons voire perdus par séquences face aux partenaires de Cristiano Ronaldo. Hugo Lloris a coûté un penalty pour une sortie ratée mais évite au moins le carton rouge. Jules Koundé, pour sa première titularisation sur le côté droit de la défense, a aussi été sanctionné d'un penalty. "C'est un fait de jeu qui vient un peu gâcher ma prestation et surtout qui coûte l'égalisation", a-t-il réagi.

À lire aussi

Parallèlement, Il y a les blessures qui s'accumulent, qui inquiètent le sélectionneur. Après le forfait pour le reste de la compétition de Ousmane Dembélé, c'est le côté gauche de la défense est sinistré. Lucas Hernandez a mal au genou. Lucas Digne, sa doublure, est touché à la cuisse. "Quand il y a une blessure musculaire, à l'ischio, ce n'est pas bon signe", a reconnu le sélectionneur.

Du lourd après la Suisse

L'équipe de France a maintenant cinq jours pour récupérer puis préparer son 8e de finale face à la Suisse, 3e du groupe A derrière l'Italie et le Pays de Galles. La suite, s'il y en a une, sera relevée : en quarts, les Bleus retrouveraient le vainqueur de Croatie-Espagne. Le Portugal, la Belgique, l'Italie sont aussi dans cette moitié de tableau ultra relevée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/