1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Euro 2021 : France, Angleterre, Belgique... Qui sont les favoris à la succession du Portugal ?

Euro 2021 : France, Angleterre, Belgique... Qui sont les favoris à la succession du Portugal ?

ÉCLAIRAGE - Finalistes sortants, champions du monde en titre, les Bleus font figure de grands favoris. Mais de nombreuses sélections ont aussi de sérieux arguments.

Ricardo Quaresma et Cristiano Ronaldo avec le trophée de l'Euro le 10 juillet 2016 au Stade de France
Ricardo Quaresma et Cristiano Ronaldo avec le trophée de l'Euro le 10 juillet 2016 au Stade de France
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Gregory Fortune
Journaliste

Après l'Union soviétique (1960), l'Espagne (1964, 2008, 2012), l'Italie (1968), l'Allemagne (de l'Ouest en 1972 et 1980, réunifiée en 1996), la Tchécoslovaquie (1976), la France (1984, 2000), les Pays-Bas (1988), le Danemark (1992), la Grèce (2004) et le Portugal (2016), une nouvelle nation inscrira-t-elle son nom au palmarès de l'Euro le dimanche 11 juillet à Londres (Wembley) ? Les Bleus égaleront-ils les Espagnols et les Allemands ? 

Finalistes sortants, champions du monde deux ans plus tard en Russie, les hommes de Didier Deschamps s'avancent en tout cas en grands favoris de cette 16e édition. L’Observatoire du football CIES, véritable référence, a classé les candidats au titre en fonction du niveau des clubs où évoluent les joueurs et de leur temps de jeu. Avec sept éléments sur les 26 retenus présents en demi-finales de Ligue des champions, et six autres sacrés champions dans leur pays, la France sort en première position. 

Figuraient cette saison dans le dernier carré de la C1 Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe avec le PSG, Karim Benzema et Raphaël Varane avec le Real Madrid, Olivier Giroud, Kurt Zouma et N'Golo Kanté avec Chelsea, le vainqueur de la compétition. Aucune autre sélection ne fait aussi bien. Kanté a même été désigné homme de la finale. Pétrie de talent, la sélection d'Antoine Griemann, Paul Pogba ou Hugo Lloris semble en outre davantage à maturité qu’il y a trois ans.

Les Anglais favoris des sites de paris sportifs

Pour de nombreux sites de paris sportifs, ce ne sont pourtant pas les Bleus mais les Anglais qui font office de favoris, eux qui n'ont jamais remporté le championnat d'Europe des nations, ni même atteint la finale (demi-finale en 1968 et 1996). Demi-finalistes surprises au Mondial 2018, la sélection de Gareth Southgate est "plus forte qu'en 2018", selon son attaquant Harry Kane.

À lire aussi

"Nous avons un peu plus d'expérience, des joueurs qui ont disputé les plus grands matches avec leurs clubs et bien sûr des joueurs qui ont pris part à cette Coupe du monde", poursuit le buteur de Tottenham. Seulement trois joueurs ont plus de 30 ans dans un groupe qui fait la part belle à la nouvelle génération : Phil Foden, Jack Grealish, Mason Mount, Jude Bellingham ou encore Jadon Sancho, titulaires dans de grands clubs européens et qui disputeront leur première grande compétition. 

Enfin l'heure de la Belgique ?

Difficile, cependant, de vraiment placer l'Angleterre au-dessus d'une nation comme la Belgique et sa génération toujours dorée (Eden Hazard, Kevin de Bruyne, Romelu Lukaku...), qui guigne l'Euro pour ne pas dilapider une nouvelle occasion de dépoussiérer son armoire à trophées. 

Les Diables Rouges débuteront dans une poule B largement à leur portée avec la Russie, le Danemark et le bizuth finlandais. C'est aussi le cas des Pays-Bas des Memphis Depay, Frenkie De Jong, Georginio Wijnaldum ou Mathijs de Ligt dans le groupe C, avec l'Ukraine, l'Autriche et un autre nouveau venu, la Macédoine du Nord.

Nous sommes candidats à remporter le titre

Fernando Santos, sélectionneur du Portugal

Le Portugal, tenant du titre, aborde le grand rendez-vous continental avec son immuable star, Cristiano Ronaldo (36 ans), des ambitions inchangées et un mélange d'expérience et de jeunesse. "Nous sommes candidats à remporter le titre. Je pars avec la même conviction que le Portugal peut gagner ce championnat", a assuré le sélectionneur Fernando Santos. 

Les Lusitaniens devront commencer par sortir du "groupe de la mort". Après la Hongrie, ils se frotteront aux Bleus puis aux Allemands, qui se veulent optimistes en dépit de l'humiliation du Mondial 2018 (élimination au premier tour) et de signaux inquiétants (gifle 6-0 contre l'Espagne en novembre). Joachim Löw, qui vivra son ultime tournoi et espère finir en beauté son long mandat de sélectionneur. 

L'Italie revancharde, l'Espagne rajeunie

De son côté, une Italie revancharde retrouve le gotha après le traumatisme de sa non-qualification à la dernière Coupe du monde. Rajeunie par Roberto Mancini, la Nazionale reste sur 27 matches sans défaite et sera la favorite d'un groupe A assez ouvert avec la Turquie, le pays de Galles et la Suisse. 

L'Espagne, versée dans le groupe E avec Suède, Pologne et Slovaquie, peut aussi prétendre au statut de valeur montante après une reconstruction menée par le sélectionneur Luis Enrique, qui a fait table rase du triplé historique Euro-Mondial-Euro réussi entre 2008 et 2012. Beaucoup de nations majeures sont organisatrices de cet Euro. Si elles sont bien au rendez-vous de la phase éliminatoire, cela peut donner des chocs dès les 8e de finale.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/