6 min de lecture Euro 2016

Euro 2016 : les 6 zones d'ombres autour de la liste des 23 de Didier Deschamps

DÉCRYPTAGE - Le sélectionneur doit dévoiler son groupe pour le championnat d'Europe des nations jeudi 12 mai peu après 20h. Y aura-t-il des surprises ?

L'équipe de France de football mercredi 2 septembre 2015
L'équipe de France de football mercredi 2 septembre 2015 Crédit : AFP/M.Bureau
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Le moment est attendu depuis des mois par quelques 60 millions de sélectionneurs. Le verdict tout proche. À 29 jours du coup d'envoi de l'Euro organisé en France (10 juin-10 juillet), Didier Deschamps doit annoncer jeudi 12 mai sur le plateau du journal télévisé de 20h de TF1 - présenté par Gilles Bouleau - sa liste de 23 joueurs retenus pour le grand événement. 

Depuis sa prise de fonctions après l'Euro 2012, le sélectionneur a aligné ou fait entrer en jeu 57 joueurs en 45 matches (10 de qualification au Mondial 2014, 5 de Coupe du monde, 30 amicaux), dont 9 après l'aventure brésilienne. Les heureux élus seront-ils intégralement puisés dans ce vivier, qui s'est affiné au fil des mois. Une ou plusieurs surprises sont-elles à prévoir, de la part d'un homme adepte de la continuité mais pas insensible à la forme du moment ? Tour d'horizon des probabilités.

Qui comme 3e gardien ?

Cela ne fait aucun doute : Hugo Lloris et Steve Mandanda, deux des meilleurs portiers d'Europe, seront les numéros 1 et 2 des Bleus lors de ce 15e championnat d'Europe des nations. Le portier de Tottenham a débuté à 36 reprises sous l'ère Deschamps, celui de Marseille 7 fois. Mais qui les accompagnera dans ce rôle si particulier de 3e larron ?

Sur le papier, le nom de Stéphane Ruffier se dégage clairement. D'une part le Stéphanois est le seul autre gardien à avoir participé à une rencontre internationale depuis août 2012, à 2 reprises. D'autre part il est intrinsèquement le meilleur des postulants. La pratique est tout autre. S'il s'en est récemment défendu, Ruffier n'accepterait plus de rester derrière Lloris et Mandanda. Il n'a en tout cas plus été convoqué depuis septembre dernier.

À lire aussi
Pascal Praud Euro 2016
Euro 2016 : "Voilà un train qui est arrivé en avance", se félicite Pascal Praud

À sa place, Deschamps a fait appel à deux hommes, Benoît Costil et Alphonse Areola. 213 matches de Ligue 1 au compteur avec Rennes, le premier, 28 ans, à l'avantage de l'expérience et de maintenant bien connaître le groupe France. Formé au PSG et titulaire cette saison avec Villareal, 4e du championnat espagnol, le second, de cinq ans son cadet, incarne l'avenir.

Alphonse Areola s'envole lors d'un Villareal-Lyon en juillet 2015
Alphonse Areola s'envole lors d'un Villareal-Lyon en juillet 2015 Crédit : AFP/I.Kington

Qui à la place de Sakho ?

Il y a deux ans, Deschamps avait choisi d'emmener 8 défenseurs au Brésil, en doublant tous les postes (Bacary Sagna et Mathieu Debuchy à droite, Patrice Évra et Lucas Digne à gauche, Raphaël VaraneMamadou SakhoLaurent Koscielny et Eliaquim Mangala dans l'axe). Deux questions se posent cette fois-ci. Qui choisira-t-il pour pallier à la très probable non-sélection du joueur de Liverpool ? Ne gardera-t-il que 7 éléments pour libérer une place dans le secteur offensif ?

Un joueur semble répondre aux deux interrogations en même temps : Jérémy Mathieu. Problème, le polyvalent défenseur du FC Barcelone est tout juste revenu à la compétition dimanche 8 mai, un peu plus d'un mois après son opération d'un genou. Sera-t-il au sommet de sa forme en juin ? Deschamps devra trancher. Kurt Zouma définitivement forfait, les autres centraux susceptibles d'accompagner Varane, Koscielny et Mangala, partants certains, sont à choisir parmi les Lyonnais Mapou Yanga-Mbiwa et Samuel Umtiti, voire le Stéphanois Loïc Perrin.

Sur les côtés, Sagna et Évra vont enchaîner. Christophe Jallet est en pole pour suppléer le premier loin devant Debuchy. Si un 8e élément est retenu, Digne a de bonnes chances de seconder Évra, a priori plus que Gaël Clichy, Layvin Kurzawa et Benoît Trémoulinas, blessé.

Cabaye et Sissoko au nom de la continuité ?

Cadres des Bleus depuis plusieurs mois, Paul Pogba (29 matches avec Deschamps) et Blaise Matuidi (35) ont trouvé avec Lassana Diarra leur complément au milieu lors des dernières sorties des Bleus. À priori, trois places restent donc à attribuer. Nommé pour le titre de meilleur joueur en Angleterre avec Leicester, N'Golo Kanté a brillé lors de ses débuts avec le maillot frappé du coq en mars et doublé Morgan Schneiderlin dans la hiérarchie.

Les cas Yohan Cabaye et Moussa Sissoko sont un peu plus sensibles. Ni l'un ni l'autre n'a réalisé une grande saison avec Crystal Palace (14e de Premier League) et Newcastle (18e). Mais ils ont toujours conservé la confiance de "DD" (28 et 33 apparitions en Bleu avec lui). Ce dernier prendra-t-il le risque de les écarter au dernier moment, au profit, par exemple, du Lyonnais Maxime Gonalons ou du Parisien Adrien Rabiot ? Rien n'est moins sûr.

Lassana Diarra le 8 octobre 2015 face à l'Arménie
Lassana Diarra le 8 octobre 2015 face à l'Arménie Crédit : AFP/V.Hache

Lacazette peut-il bouleverser la hiérarchie en attaque ?

Depuis le Brésil, beaucoup de choses ont changé en attaque. De Karim BenzemaMathieu ValbuenaRémy CabellaLoïc RémyOlivier Giroud et Antoine Griezmann, seul ce dernier est sûr de voir l'Euro. Avec l'Atlético ou en sélection, le Mâconnais s'est affirmé comme un élément incontournable. Benzema l'est toujours au Real mais paye son implication dans la fameuse affaire de chantage à la sex-tape à l'encontre de Valbuena, au nom de l'exemplarité. Quant au Lyonnais, sûrement impacté psychologiquement, il paye des performances sportives bien moins flamboyantes. 

Cabella et Rémy, eux, ont disparu du groupe France depuis un bon moment. À leur place, la jeunesse incarnée par Anthony Martial et Kingsley Coman a pris le pouvoir, sans parler de Nabil Fekir (a priori trop juste physiquement) et Paul-Georges N'Tep (saison terminée). Dimitri Payet a su convaincre Didier Deschamps. Giroud, lui, fait toujours partie des plans de Deschamps malgré une saison mitigée avec Arsenal. Mais il a vu la concurrence du revenant André-Pierre Gignac sérieusement se renforcer, tandis qu'Alexandre Lacazette enfilait les buts depuis janvier.

Deschamps se laissera-t-il tenter par Ben Arfa ?

L'attaquant lyonnais peut être l'une des surprises de cette liste. Mais de nombreux observateurs en attendent une autre, et n'hésitent pas à la souhaiter haut et fort. Il s'agit bien sûr d'Hatem Ben Arfa, de retour en Bleu en novembre dernier après plus de trois ans d'absence. Auteur de la meilleure saison de sa carrière avec Nice, le joueur de 29 ans semble, plus que tout autre, être capable de faire basculer un match à lui seul. Au talent s'est en outre ajouté, en apparence, la sérénité qui lui faisait défaut jusque-là. 

Aussi, Deschamps doit-il lui faire une place au détriment d'un autre de ses éléments offensifs ou d'un défenseur de moins ? Dans l'affirmative, comment réagira "HBA" s'il est cantonné à un rôle de joker ? Peut-il s'intégrer durablement dans le onze de départ au plus haut niveau ? Autant de questions qui vont continuer à alimenter les débats dans les prochaines heures.

Hatem Ben Arfa sous les couleurs de l'équipe de France le 17 novembre 2015
Hatem Ben Arfa sous les couleurs de l'équipe de France le 17 novembre 2015 Crédit : BPI/REX Shutterstock/SIPA

Combien de réservistes ?

C'est une quasi-certitude, le sélectionneur devrait annoncer comme en 2014 le nom de plusieurs joueurs appelés à rester mobilisés en cas de blessure d'un des 23. Pour le Brésil, ils étaient 7, Stéphane Ruffier, Loïc Perrin, Benoït Trémoulinas, Morgan Schneiderlin, Maxime Gonalons, Rémy Cabella et Alexandre Lacazette. Ruffier, Schneiderlin et Cabella avaient finalement remplacé Steve Mandanda, Clément Grenier et Franck Ribéry.

Cette fois, il est parfois question selon certaines rumeurs de 8 réservistes, qui seront très probablement choisis parmi les joueurs cités plus haut en second choix et non retenus dans la liste principale. Exemples : Perrin, Lacazette ou Gonalons encore une fois, Yanga-Mbiwa, Umtiti... ou Ben Arfa.

Les 23 Bleus retenus en mars pour Pays-Bas - France et France - Russie

Gardiens : Benoît Costil (Rennes), Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille)

Défenseurs : Lucas Digne (AS Roma), Patrice Évra (Juventus Turin), Laurent Koscielny (Arsenal), Christophe Jallet (Lyon), Jérémy Mathieu (FC Barcelone), Bacary Sagna (Manchester City), Mamadou Sakho (Liverpool), Raphaël Varane (Real Madrid)

Milieux : Yohan Cabaye (Crystal Palace), Lassana Diarra (Marseille), N'Golo Kanté (Leicester), Blaise Matuidi (PSG), Paul Pogba (Juventus Turin), Moussa Sissoko (Newcastle)

Attaquants : Kingsley Coman (Bayern Munich), André-Pierre Gignac (Tigres), Olivier Giroud (Arsenal), Antoine Griezmann (Atlético Madrid), Anthony Martial (Manchester United), Dimitri Payet (West Ham)

Le calendrier des Bleus

30 mai 2016 : France - Cameroun à Nantes (amical) 
4 juin 2016 : France - Écosse à Metz (amical) 
10 juin 2016 : France - Roumanie au Stade de France (Euro 2016) 
15 juin 2016 : France - Albanie à Marseille (Euro 2016) 
19 juin 2016 : France - Suisse à Lille (Euro 2016) 
6 septembre 2016 : Biélorussie - France (éliminatoires Mondial 2018) 
7 octobre 2016 : France - Bulgarie (éliminatoires Mondial 2018) 
10 octobre 2016 : Pays-Bas - France (éliminatoires Mondial 2018) 
13 novembre 2016 : France - Suède (éliminatoires Mondial 2018) 
25 mars 2017 : Luxembourg - France (éliminatoires Mondial 2018) 
31 août 2017 : France - Pays-Bas (éliminatoires Mondial 2018) 
3 septembre 2017 : France - Luxembourg (éliminatoires Mondial 2018) 
6 septembre 2017 : Suède - France (éliminatoires Mondial 2018) 
7 octobre 2017 : Bulgarie - France (éliminatoires Mondial 2018) 
10 octobre 2017 : France - Biélorussie (éliminatoires Mondial 2018)  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euro 2016 Équipe de France de football Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants