Euro 2016 : la Roumanie ne passe pas les poules

LES ADVERSAIRES DES BLEUS (1/23) - La sélection roumaine n'a pas réussi à décrocher un ticket pour une qualifications en huitièmes de finale de l'Euro 2016.

Dimitri Payet lors de France-Roumanie, premier match de l'Euro 2016
Crédit : Sipa
Dimitri Payet lors de France-Roumanie, premier match de l'Euro 2016

Le contexte. Après avoir offert à ses fans un parcours impeccable en qualifications, la Roumanie, devait montrer que son jeu basé sur une solide défense pouvait lui permettre d'être conquérante et d'aller marquer des buts. Mais avec seulement deux buts marqués, les Roumains ont terminé derniers de la Poule A avec un seul petit point.

Le parcours en qualifications. Le groupe F des éliminatoires n'était pas le plus relevé. Encore fallait-il le faire. La sélection d'Anghel Iordanescu n'a perdu aucun de ses dix matches face à l'Irlande du Nord, la Hongrie, la Finlande, les Îles Féroé et la Grèce (cinq victoires, cinq nuls, pour une deuxième place derrière les Irlandais). Elle ne s'est pas non plus inclinée en Italie en amical en novembre dernier (2-2).


Les matches amicaux de mars. La Roumanie a encore prouvé sa solidité en tenant tête à l'Espagne (0-0), certes largement remaniée, dimanche 27 mars. Quatre jours plus tôt, les hommes d'Anghel Iordanescu avaient dominé la Lituanie 1-0 grâce à Nicolas Stanciu, 22 ans, sélectionné pour la première fois.

Homogénéité, solidité

Les joueurs à suivre. Véritable star de l'équipe nationale, Anghel Iordanescu est considéré comme l'un des meilleurs joueurs et entraîneurs qu'ait jamais connu le pays. A 66 ans, l'ancien buteur vedette du Steaua Bucarest enchaîne son troisième mandat à la tête de la formation nationale

Durant la dernière campagne internationale, la Roumanie s'est d'abord appuyée sur une défense de fer (seulement deux buts encaissés par les partenaires du capitaine Razvan Rat) et un effectif homogène. Les 11 buts ont été marqués par huit joueurs différents : deux pour Paul Papp, Constantin Budescu, et Bogdan Stancu, un pour Ovidiu Hoban, Raul Rusescu, Ciprian Marica, Alexandru Maxim et Claudiu Keseru.

Ce dernier a effectué l'essentiel de sa carrière en France, de Nantes à Bastia en passant par Libourne, Tours et Angers. Il évolue désormais en Bulgarie, au Ludogorets Razgrad. Nombre de ses coéquipiers se sont également exilés dans des clubs méconnus de championnats de seconde zone, Turquie (Stancu, Torje), Chine (Budescu), Émirats (Sanmartean, Grigore), Israël (Hoban).

Crédit : DANIEL MIHAILESCU / AFP
De gauche à droite et de haut en bas : Vlad Chiriches, Ovidiu Hoban, Paul Papp, Claudiu Keseru, Bogdan Stancu, Ciprian Tatarusanu, Alexandru Chipciu, Lucian Sanmartean, Razvan Rat, Gabriel Torje et Dragos Grigore (8 octobre 2015)

L'anecdote. C'est finalement le sélectionneur, Anghel Iordanescu, qui possède le plus beau palmarès avec une Ligue des champions décrochée en 1986 avec le Steaua Bucarest (aux tirs au but face au Barça en finale). Déjà en poste de 1993 à 1998 puis de 2002 à 2004, il a effectué son retour en octobre 2014, après le départ de Victor Piturca en Arabie Saoudite. Avec lui (et Gheoghe Hagi), la Roumanie a signé sa meilleure performance dans un Mondial : un quart de finale en 1994.

Face aux Bleus. Six ans plus tard, les Roumains atteignaient également les quarts à l'Euro. Lors de leur dernière participation, en 2008, ils avaient tenu tête (0-0) aux Bleus de Raymond Domenech, qui allaient ensuite sombrer face aux Pays-Bas puis à l'Italie. Les deux équipes se sont affrontées quatre fois depuis, en qualifications pour le Mondial 2010 puis pour l'Euro 2012. La France n'a gagné qu'une fois, en octobre 2010 (2-0).

France-Roumanie, c'est aussi ce match d'octobre 1995 considéré comme fondateur pour la génération Aimé Jacquet. Karembeu, Djorkaeff et Zidane avaient signé les buts de la victoire à Bucarest (1-3). Huit mois plus tard, les Bleus se hissaient en demi-finale de l'Euro en Angleterre (élimination aux tirs au but face à la République Tchèque). Leur parcours avait débuté par un succès 1-0 face à la Roumanie (but de Dugarry).

Crédit : VINCENT AMALVY / AFP
11 octobre 1995 : la France s'impose 3-1 à Bucarest en éliminatoires de l'Euro 1996
La rédaction vous recommande
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781950931
Euro 2016 : la Roumanie ne passe pas les poules
Euro 2016 : la Roumanie ne passe pas les poules
LES ADVERSAIRES DES BLEUS (1/23) - La sélection roumaine n'a pas réussi à décrocher un ticket pour une qualifications en huitièmes de finale de l'Euro 2016.
http://www.rtl.fr/sport/football/euro-2016-attention-a-l-invincible-roumanie-7781950931
2016-02-19 14:39:00
http://media.rtl.fr/cache/iQFzixb7NaOErAsLV6YNaA/330v220-2/online/image/2016/0610/7783612562_dimitri-payet-lors-de-france-roumanie-premier-match-de-l-euro-2016.jpg