2 min de lecture Sondage

Drame de Furiani : 54% des Français veulent interdire les matches le 5 mai

LE BAROMÈTRE - Le dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama porte sur le drame de Furiani, survenu le 5 mai 1992.

Les tribunes du stade Furiani, le 4 mai 2013
Les tribunes du stade Furiani, le 4 mai 2013 Crédit : AFP/G.Julien
Maxime Desvallées
et Claire Gaveau

Le "drame de Furiani" a marqué les esprits. Le 5 mai 1992, 18 personnes étaient mortes et 2.300 autres blessées dans l'effondrement d'une tribune métallique géante du stade de Furiani, juste avant le coup d'envoi de la demi-finale de la Coupe de France entre Bastia et Marseille.

27 ans après les faits, plus de huit Français sur dix ont déjà entendu parler de cette tragédie. En effet 85% des Français et 90% des amateurs de football ont entendu parler vaguement ou précisément de cet épisode. 

Une majorité des Français se dit d'ailleurs favorable à rendre hommage chaque année aux victimes en faisant du 5 mai une journée sans match de football professionnel en France. Voici les principaux enseignements du dernier sondage réalisé par Odoxa pour RTL et Groupama

1. Plus de matches le 5 mai pour 54% des Français

54% des Français et 59% des amateurs de foot sont d’accord avec le collectif des victimes de Furiani pour réclamer, qu’en hommage aux victimes, plus aucun match de football professionnel ne soit joué le 5 mai.

À lire aussi
Marseillais et Lyonnais à Décines-Charpieu le 23 septembre 2018 Ligue 1 Conforama
Marseille-Lyon : l'OL nettement plus populaire que l'OM chez les Français

Une bataille menée depuis de longues années par le collectif corse. En 2015, la Fédération française de football et le gouvernement de l'époque étaient tombé d'accord pour que les footballeurs ne foulent plus les pelouses des stades français le 5 mai, si celui-ci est un samedi

baro 2
baro 2 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

2. S'il y avait des matches, les Français ne seraient pas choqués

Pour autant, ni les Français (68%) ni les amateurs de football (62%) ne seraient choqués si les matchs prévus ce dimanche 5 mai étaient finalement maintenus par les dirigeants du football français.

baro 3
baro 3 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

3. Des stades mieux sécurisés selon les amateurs de foot

Heureusement, les deux-tiers des amateurs de football (66%) estiment qu’aujourd’hui les stades sont mieux sécurisés. Les Français dans leur ensemble, sont un peu plus pessimistes que les amateurs de foot : ils sont, eux, un peu plus d’un sur deux (52%) à penser qu’un tel drame pourrait se reproduire. Puissent les premiers avoir raison et les seconds se tromper

baro 4
baro 4 Crédit : Odoxa pour RTL et Groupama

L'enquête a été effectuée sur internet du 30 avril au 2 mai 2019, auprès d'un échantillon de 1000 personnes représentatives de la population française âgées de 18 ans et plus, parmi lesquelles 452 amateurs de football, selon la méthode des quotas.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sondage SC Bastia
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants