1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Drame de Furiani : plus aucun match de football ne se jouera les samedis 5 mai
1 min de lecture

Drame de Furiani : plus aucun match de football ne se jouera les samedis 5 mai

Le ministre des Sports annonce dans un communiqué qu'aucun match de football ne sera joué le 5 mai, si celui-ci tombe un samedi.

Les tribunes du stade Furiani de Bastia (illustration)
Les tribunes du stade Furiani de Bastia (illustration)
Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Valentin Chatelier

Les footballeurs ne fouleront plus les pelouses des stades français le 5 mai, si celui-ci est un samedi. Une décision qui fait suite à un accord entre la Fédération française de football et le gouvernement. Le collectif des victimes, soutenu par de nombreuses personnalités du monde du ballon rond, le souhaitait depuis maintenant plusieurs années en mémoire de la catastrophe de Furiani, qui s'est déroulée le 5 mai 1992, à Bastia.

Une tribune du stade Furiani s'était en effet effondrée quelques minutes avant l'opposition entre Bastia et Marseille, en demi-finale de la coupe de France. L’effondrement de cette tribune pleine de supporters avait fait 18 morts et 2300 blessés.

De son côté, le collectif des victimes du 5 mai 1992 souhaite poursuivre son combat pour qu'aucun match ne soit joué le 5 mai, quel que soit le jour de la semaine. Le prochain samedi 5 mai ne sera en réalité qu'en 2018.

"Drame national", hommages : les mesures décidées pour le 5 mai

Thierry Braillard, le ministre des Sports, a annoncé plusieurs mesures mercredi 22 juillet dans un communiqué. Sur le plan sportif, "un hommage sera rendu par l'ensemble des clubs de football sur tout le territoire national", avec notamment une minute de silence, le port d'un brassard ou encore la lecture d'un message. Si le 5 mai tombe un samedi, il n'y aura donc aucun match de football "au niveau national, professionnel et amateur".

À lire aussi

La catastrophe de Furiani est par ailleurs reconnue comme un "drame national". Durant la semaine du 5 mai, les établissements scolaires devront promouvoir "les valeurs du sport au travers d'actions spécifiques", tandis qu'un "prix annuel dédié à la promotion des valeurs éthiques et citoyennes du sport" sera remis à la fin de la semaine.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/